• Laser ELECTROLASER
  • Badeco, nouveau poste de polissage tout en un
  • MPULSE30
  • Appareils de polissage CREVOISIER
Avec sa campagne « Real is rare, real is a diamond », la DPA parle à ses futurs clients.

Fin mai 2015, 7 majors de l’univers du diamant représentant plus de 70 % de la production mondiale, Alrosa, De Beers, Rio Tinto, Dominion Diamond Corporation, Lucara Diamond Corporation, Petra Diamonds Ltd et Gem Diamonds Ltd ont créé la DPA : Diamond Producers Association. Le CEO de l’Association est Jean-Marc Lieberherr, grand professionnel du marketing passé par LVMH, Unilever puis Rio Tinto dès 2013. DPA Communication diamant.

Quel est son objectif ?

Promouvoir le diamant avec tous les acteurs de la chaîne en diffusant de l’information, en actionnant les bons leviers marketing et commerciaux mais également en se faisant le porte-parole des producteurs de diamants dont il compte bien défendre les intérêts. Ce n’est pas tout, la DPA agit comme une méga agence de communication vis-à-vis du public. La première campagne vidéo intitulée « Real is rare, real is a diamond » vient confirmer le message fort que les producteurs veulent faire passer : celui de la rareté, de l’exception, de l’authenticité. Le ralentissement du marché refléterait-il la fin d’un mythe? Y a-t-il une désaffection de la génération Y ? Les jeunes croient-ils encore aux contes de fée et à l’amour éternel ?

L’offensive des diamants de laboratoire va-t-elle s’amplifier ?

Pour capter la jeune clientèle, la DPA a mené une vaste étude aux États-Unis, traditionnellement le plus gros marché du diamant (40 % des ventes mondiales) où la classe d’âge de la génération Y est proportionnellement importante. Ces acheteurs de demain sont à la recherche de symboles forts et authentiques. Dans ses courts films publicitaires, la DPA parle de diamant (sans le montrer vraiment) sous un jour totalement inconnu. DPA Communication diamant.

Des couples partagent des moments de vie ordinaire au milieu d’une nature vaste et sauvage

Ce n’est pas le message d’amour conventionnel qui est évoqué mais l’émotion, le doute, la colère, le besoin de protection. Puis la confiance et le partage. En résumé, ces films sont authentiques et sincères. Les jeunes générations gâtées et hyperconnectées ont soif de deux choses : rareté et authenticité. Et dans les deux cas, le diamant est un symbole absolu. Ces vidéos leur parleront sans doute plus que les images glamour qui ne correspondent plus à leur monde. Gageons que la DPA aura fait le bon choix.I.H.

Les films sont visibles sur le site de la DPA
www.diamondproducers.com