Accueil » Horlogerie » TWC : Jean-Paul Gaultier, la montre originale et impertinente

TWC : Jean-Paul Gaultier, la montre originale et impertinente

montre Jean Paul Gaultier distribuée par TWC
Créé en 1998, TWC, The Watches Connection, est un groupe français indépendant spécialisé dans l’horlogerie et la bijouterie. Avec un portefeuille de marques très diversifié, TWC se positionne aujourd’hui comme un acteur majeur du marché. Il développe des marques en propre comme Clyda, Scooter et Thirsty, et compte des licences de renom telles que Jean-Paul Gaultier et Ted Lapidus.

Enfant terrible de la mode et de la couture, Jean-Paul Gaultier a investi l’univers de la montre en 2016 avec TWC.

L’Officiel Horlogerie & Bijouterie : Comment est née cette collaboration avec Jean-Paul Gaultier ?

Sandra Chamoin, Directrice Marketing de TWC : Jean-Paul Gaultier, qui a commencé sa carrière en 1970 dans la mode chez Pierre Cardin, a été l’un des créateurs les plus médiatisés des années 80. Tout au long de son parcours, il a su casser les codes au-delà de leurs conventions. Depuis 2015, la Maison Jean-Paul Gaultier consacre son savoir-faire à la Haute-Couture, mais multiplie les collaborations avec le monde de l’art et du spectacle.

“Nous avons débuté notre collaboration en 2016”

Jean-Paul Gaultier souhaitait depuis longtemps réaliser une montre qui lui ressemble et qui rentre dans son univers un peu décalé. Fort de tous ces éléments, nous avons débuté notre collaboration en 2016, puis travaillé avec lui et son équipe pour donner naissance à une collection horlogère identifiable.

L’OHB : Quelles sont les caractéristiques d’une montre Jean-Paul Gaultier ?

S. Chamoin : Une montre Jean-Paul Gaultier est une montre couture, originale, et impertinente. Nous avons travaillé sur des thèmes identitaires comme la marinière, l’emblème de Jean-Paul Gaultier, le « G » qui occupe tout le cadran ou encore le tatouage.

L’OHB : Combien de collections lancez-vous par an ?

S. Chamoin : La collection horlogère comprend une centaine de références, et elle est renouvelée 2 fois par an, pour les saisons Printemps-Eté et Automne Hiver. Nous avons développé des lignes fortes comme la Navy. Elle s’isnpire de la marinière.

“Les collections sont essentiellement dédiées aux femmes”

La collection comprend aussi l’index G, ou encore la Navy Tatoo que nous déclinons avec de nouvelles couleurs de cadran, de nouveaux matériaux comme les cristaux Swarovski. Et d’autres bracelets comme les mailles milanaises. Les collections sont essentiellement dédiées aux femmes, mais la 33 Tours en acier avec ses disques rotatifs et ses 44 mm de diamètre, s’adresse aux hommes. Et d’autres modèles masculins sont en préparation.

L’OHB : Quelles sont les pièces fortes appréciées par la clientèle française ?

S. Chamoin : La Navy bien sûr, mais les pièces plus couture comme la double Jeu qui occupe largement le poignet, séduisent une grande partie de la clientèle.

L’OHB : Que faites-vous pour faire connaître la marque et accompagner le bijoutier qui la distribue ?

S. Chamoin : Nous mettons à sa disposition des outils de communication comme des visuels de merchandising ou des vitrophanies pour décorer ses vitrines ou habiller son mobilier. Nous lui apportons un soutien local en investissant dans de l’affichage régional. Ainsi qu’une présence de la marque sur les réseaux sociaux. La marque jouit d’un fort capital de sympathie, généré par la personnalité de son créateur. Et nous avons la chance que nos montres Jean-Paul Gaultier soient portées par de nombreux VIP.

L’OHB : Quel est le prix moyen des montres Jean- Paul Gaultier ?

S. Chamoin : Leurs prix varient de 99 à 249 euros. Elles sont en acier 316L équipées d’un mouvement quartz japonais.

L’OHB : Vous exposez à Baselworld ?

S. Chamoin : Oui, nous exposons les montres Jean- Paul Gaultier à Baselworld. Notre stand est situé : Hall 2 C75. Nous présentons également les collections deux fois par an, aux Journées d’achats sur les péniches, à Paris. N.K.

www.groupetwc.com