Accueil » Horlogerie » Clyda : Il n’y a pas d’âge pour porter une Clyda

Clyda : Il n’y a pas d’âge pour porter une Clyda

Il n’y a pas d’âge pour porter une Clyda
« Il n’y a pas d’âge pour porter une Clyda », un slogan qui en dit long sur l’esprit de la marque qui s’adresse à toutes les femmes. Rachetée par le groupe TWC dans les années 2000, cette marque de montres qui fête cette année ses 40 ans, a gardé toute sa fraîcheur. Elle est née en Franche Comté et son design est 100 % français. Rencontre avec l’équipe en charge de Clyda.


L’Officiel Horlogerie & Bijouterie : Clyda appartient- elle au groupe TWC ?
Clyda : Oui, c’est une des 3 marques qui appartient au groupe TWC au même titre que Thirsty et Scooter. L’OHB : Comment définiriez-vous l’esprit Clyda ? Clyda : Clyda s’adresse aux femmes de tout âge. Elle cultive un style parisien, urbain, raffiné et très féminin. Véritable bijou intergénérationnel, elle n’a pas d’âge en particulier et se veut avant tout accessible à toutes les femmes, proposant un prix abordable. Elle s’adresse aux mères et à leurs filles qu’elle séduit avec son allure chic, intemporelle et son design made in France.

L’OHB : Quelle est sa gamme de prix ?
Clyda : Ses prix oscillent entre 59.90 euros sur bracelet cuir, et 139 euros pour les coffrets qui contiennent une montre et un bijou. Ces coffrets sont des collections capsules pour des événements comme la Saint Valentin et la fête des Mères.

L’OHB : Quelle est l’identité des montres Clyda ?
Clyda : Elles sont en acier souvent montées sur un bracelet en métal. Les lignes se déclinent en bicolore, acier ou couleur or jaune, parfois en or rose. Leurs bracelets se ferment généralement avec le système Easy Clasp, qui assure une mise à taille aisée. Cette année la tendance est fortement gold ou bicolore. Les montres Clyda sont équipées d’un mouvement quartz et sont étanches à 3 ATM.

L’OHB : Vous avez lancé plusieurs lignes pour le printemps.
Clyda : En effet, nos nouvelles lignes se déclinent en « Clyda l’élégante » pour les femmes classiques, chics, qui aiment l’esprit intemporel de la marque. Et « Clyda l’intrépide », qui s’adresse à leurs filles, jeunes, dynamiques, branchées et urbaines. Pour elles, nous avons lancé la collection Madeleine, en acier, bicolore, lunette crantée. Très printanière, Belleville se caractérise par un cadran semé de fleurs gravées et serties. Vivienne a du caractère avec son boîtier tonneau. Quant à Ranelagh, elle affiche un cadran orné d’un délicat motif floral qui occupe toute la surface. Nous avons également réalisé un coffret pour la fête des Mères, composé d’une montre au bracelet formé de trois câbles en acier et d’un bracelet câble. Quelques collections sont empierrées d’oxydes de zirconium.
L’OHB : Quelle est votre clientèle ?
Clyda : Notre clientèle est avant tout française, mais depuis un an nous développons notre activité à l’export, notamment en Chine, au Moyen-Orient et dans les pays de l’Est, souvent à travers des distributeurs. L’OHB : Comment est perçue Clyda à l’étranger ? Clyda : Nos clients adorent l’esprit français qui se dégage des montres Clyda. Nous remportons nos premiers succès en Chine où les montres sont très appréciées.

L’OHB : Participez-vous à des salons pour faire connaître la marque ?
Clyda : Nous sommes présents sur les Journées d’Achats, deux fois par an et nous en sommes très satisfaits. La session de janvier a été appréciée et nous avons reçu beaucoup de nos clients. Nous participerons très certainement à la prochaine session des Journées d’Achats en septembre. N.K.