Accueil » Horlogerie » Fiyta : Une ascension remarquable et de nouvelles marques à la clé

Fiyta : Une ascension remarquable et de nouvelles marques à la clé

La société BWD, (Bordeaux Watches Distribution) spécialisée dans la distribution horlogère de qualité, poursuit avec succès l’implantation de la marque chinoise Fiyta sur le marché français. Entretien avec Denis Cram, fondateur de BWD et distributeur de Fiyta.

L’Officiel Horlogerie & Bijouterie : Vous avez exposé vos collections à Paris en septembre, lors des « Journées des péniches ». Quel accueil le public vous a-t-il réservé ?
Denis Cram : ces journées se sont très bien déroulées. Nous avons eu beaucoup de visiteurs, ravis de découvrir Fiyta et séduits par la qualité de cette marque chinoise. L’engouement qu’elle suscite ne cesse de progresser et nous avons signé une dizaine de nouvelles implantations suite à notre présence au salon. Nos deux marques phares, Fiyta et a.b.art., ont été très remarquées et remportent un vif succès. Fromenteel et Emile Chouriet, plus élitistes et plus haut de gamme, restent encore confidentielles.

L’OHB : Vous allez lancer de nouvelles marques ?
D. Cram : En effet le groupe Fiyta a lancé en Chine en 2016 une nouvelle marque « Jonas & Verus » que nous allons distribuer. Destinée aux jeunes générations, Jonas & Verus reste accessible et identifiable avec ses lignes sobres, épurées dans l’esprit Bauhaus. Avec son style minimaliste dans l’air du temps, cette montre bijoux dotée d’un bracelet interchangeable, d’un verre saphir, d’un mouvement Myota, et d’un prix attractif entre 110 € et 120 € a tout pour fonctionner en France. Nous allons la présenter à la grande distribution ainsi qu’aux points de vente dédiés à une clientèle jeune.
L’OHB : Et d’autres marques ?
D. Cram : Une deuxième, Beijing, fabriquée dans la plus vieille manufacture chinoise, la Beijing Watch Factory, fondée en 1958 par le gouvernement et située à 50 km de Pékin. Aujourd’hui cette manufacture historique appartient à Fiyta. Identifiables entre toutes, les montres Beijing portent comme logo la représentation stylisée de la cité interdite, Tian an men, la porte de la Paix Céleste. Cette marque est une véritable pépite au savoir-faire incomparable. Leur premier tourbillon a été développé en 1995. Mouvement mécanique manuel et automatique, tourbillon, doubletourbillon, répétition minutes, giro-tourbillon, aucune complication ne leur échappe. Un de leurs modèles possède un giro-tourbillon sur l’heure locale et un tourbillon sur le GMT. Tous les mouvements sont montés avec des rubis chatonnés. Pour les passionnés de haute horlogerie, ces montres sont des merveilles.
L’OHB : Où allez-vous distribuer la marque Beijing ?
D. Cram : Pour commencer, la collection est implantée chez Horel à Bordeaux. C’est le premier magasin au monde à la distribuer car la marque Beijing à ce jour n’est jamais sortie de Chine. Ensuite nous la proposerons de manière sélective à des points de vente validés par la marque, très soucieuse de son image. En Chine, posséder un garde-temps Beijing, équivaut à posséder une montre de la Haute Horlogerie suisse.
L’OHB : Est-ce que vous vendez vos collections et vos différentes marques en ligne ?
D. Cram : Nous allons réaliser des sites pour toutes les marques. Ce seront des sites vitrine plus que des sites de vente, car la vente en ligne n’est pas notre vocation, ce sont les détaillants qui font les ventes. Nous pouvons les aider dans cette démarche en leur proposant de développer leur site internet par exemple, ou de les accompagner dans la logistique.
L’OHB : Quelles sont les lignes qui fonctionnent bien à l’approche des fêtes de fin d’année ?
D. Cram : Chez Fiyta toutes les collections fonctionnent. On note une accélération des ventes de la ligne In. Tandis que la Photographer squelettée, montée sur un bracelet en cuir ou en acier, reste une vente incontournable. Je pars prochainement en Chine découvrir sur place l’organisation de Fiyta. Je visiterai les deux manufactures, Shenzen et Pékin, et j’apprécierai l’ampleur et la puissance de la marque.
L’OHB : Quels sont vos projets pour 2019 ?
D. Cram : Pour poursuivre la progression de Fiyta en 2019, nous exposerons sur les péniches en janvier, et serons bien entendu présents à Baselworld. N.K.