Accueil » Events & salons » VICENZA ORO : UNE EXPÉRIENCE PHYGITALE RÉUSSIE

VICENZA ORO : UNE EXPÉRIENCE PHYGITALE RÉUSSIE

VICENZA ORO : UNE EXPÉRIENCE PHYGITALE RÉUSSIE
Le salon Vicenza Oro s’est déroulé cette année dans un format mixte entre digital et réel, offrant aux exposants comme aux visiteurs la possibilité de découvrir les collections et de faire des affaires, malgré les contraintes sanitaires.
Interview de Marco Carniello Group Brand Director Jewellery Fashion, Italian Exhibition Group.
L’OFFICIEL HORLOGERIE & BIJOUTERIE : Cette année assez inhabituelle a changé la façon de gérer mais également de visiter une exposition de bijoux. Comment s’est déroulée l’organisation de VOICE ?

MARCO CARNIELLO : Avec VOICE (Vicenzaoro International Community Event), Italian Exhibition Group, la société organisatrice de Vicenzaoro et de plusieurs salons internationaux dans le secteur de la bijouterie et de nombreuses autres industries, répond aux besoins des entreprises, à leur envie de relancer l’économie et l’exportation après une longue période de stagnation. Dans le contexte actuel incertain, où les normes de sécurité et la réglementation gouvernementale sont en constante évolution, organiser un salon relève du véritable défi. Depuis le début de la crise sanitaire, Vicenzaoro s’est sentie solidaire de l’industrie du bijou, et s’est battue pour offrir une alternative au salon classique.

En accélérant l’innovation dans tous les domaines d’activité, nous avons été parmi les premiers à développer un protocole spécifique appelé « SAFE BUSINESS by IEG* »

Entre la digitalisation des tickets et des paiements, les contrôles de température, la désinfection,…, nous avons trouvé des solutions pour garantir une protection complète de la santé des entreprises et des visiteurs du salon. Sensible aux contraintes imposées aux participants, IEG a pris à sa charge tous les frais d’organisation des protocoles de sécurité, afin que les exposants se concentrent sur les affaires.

L’OHB : Avez-vous reçu des visiteurs sur place, et d’où venaient-ils ?

M. CARNIELLO : Comme on pouvait s’y attendre, nos visiteurs étaient essentiellement italiens. Cependant, malgré les restrictions de voyage et les réglementations de quarantaine, nous avons accueilli 25 % de visiteurs internationaux ainsi que des acheteurs européens. Pour faciliter le trafic digital, nous avons réalisé un site dédié aux acheteurs virtuels. Cette organisation a été très appréciée et plus de 200 accords commerciaux ont été conclus lors de la dernière session.

L’OHB : Avez-vous accueilli beaucoup de visiteurs virtuels ?

M. CARNIELLO : Nous sommes très heureux d’avoir accueilli de nombreux visiteurs virtuels. Le salon digital a comptabilisé plus de 3 millions et demi de visites sur les chaînes numériques ! Les événements ont été diffusés sur notre site Web, sur notre chaîne Youtube et ainsi que sur nos pages Facebook. Tous nos contenus sont accessibles via nos différents canaux de diffusion.

L’OHB : Comment les différentes marques participantes ont-elles organisé leur événement ? Ont-elles présenté moins de pièces ?

M. CARNIELLO : Pour assurer une sécurité maximale et suivre les règles de montage précises, les stands avaient été normalisés et les marques exposantes n’ont pas eu à gérer l’installation de leur espace. La disposition des surfaces a été définie par nos équipes d’experts, qui ont conçu un vaste et élégant showroom dans l’esprit de Vicenza. Une organisation qui a séduit les visiteurs. Sur le salon, les sociétés qui exposaient ont pu présenter toutes leurs nouveautés, les créations à la pointe de la tendance et les dernières innovations. Confirmant le caractère hybride et profondément innovant du salon, l’événement a été relayé sur internet. Et l’ensemble des exposants ont également pu présenter leurs créations sur le catalogue en ligne, accessible sur le site Web. A cet effet, l’application du salon avait été spécialement mise à jour et réactualisée pour l’occasion.

L’OHB : Dans cette période particulièrement étrange, avez-vous remarqué de nouvelles tendances ? Avez-vous identifié quelques nouvelles modes, des couleurs spécifiques, des façons innovantes de porter les bijoux ? L’ornement est-il devenu un nouveau siège de l’expression de la liberté, un contre-pied à l’épidémie et à la crise économique ?

M. CARNIELLO : Avec VOICE, nous avons réuni le meilleur de la joaillerie et de l’orfèvrerie Made in Italy. Ni la créativité et ni la beauté n’ont cessé d’exister, même pendant le confinement. Dans ce nouveau scénario, des valeurs comme l’éthique et la durabilité se sont imposées dans les dernières créations précieuses. Plus que de simples objets, les bijoux sont porteurs de sens en affichant des symboles, en interrogeant sur la contemporanéité à travers des techniques innovantes et des jeux de contrastes avec différents matériaux.

L’OHB : Quand aura lieu la prochaine exposition à Vicenza ? Garderez-vous le modèle VOICE ?

M. CARNIELLO : Sauf développements imprévus, Vicenzaoro reviendra avec l’édition de janvier en 2021. Elle comprendra des éléments du modèle VOICE avec un format qui enrichira l’ensemble de l’exposition italienne ainsi que les autres salons du groupe. N.K.

* https://www.iegexpo.it/en/safebusiness

Leave a reply