Accueil » Events & salons » Baselworld 2019 : La transition

Baselworld 2019 : La transition

Baselworld 2019 transition
L’édition 2019 de Baselworld était assurément celle de la transition. Entre l’absence de nombreux exposants historiques et la réorganisation des allées. L’ensemble des exposants, rassemblés Hall 1 sur trois niveaux donnait une autre vision aérée et plus fluide de ce rendez-vous horloger.

Malgré ces transformations, le bilan du salon reste globalement positif avec plus de 81 200 visiteurs et un volume d’affaires supérieur à celui de l’année précédente.

Gucci a suscité l’émotion en dévoilant une collection horlogère tout à fait inattendue. Ainsi dans un jardin d’hiver à la végétation luxuriante, la marque florentine a une fois de plus prouvé sa capacité d’innovation avec la Grip. Une montre aux accents néo-seventies dont le boîtier à capot affiche l’heure par guichet. Exposée à Baselworld dans toutes ses versions, la Grip brouille les pistes du mystère Gucci.

Chanel a offert un lifting des plus réussis à son iconique J12. Impossible de distinguer avec précision les différences. Mais ses lignes retouchées de main de maître modernisent la star des montres. Elles lui offrent un véritable coup d’éclat et une incroyable seconde jeunesse. Cette année, l’appel des profondeurs était à l’honneur avec de très belles montres de plongée.

Réservoir continue sur la voie du succès avec l’hydrosphère. Inspirée des manomètres, cette plongeuse a du caractère. Avec son aiguille unique, ses 45 mm de diamètre et son bracelet de maille acier ou de caoutchouc.

Quant à Bell & Ross et sa Diver en bronze et céramique verte ou noire mate sur un bracelet en caoutchouc, dans son boîtier amagnétique a également la passion des profondeurs.

Bien sûr Oris et sa Sixty-five à la lunette en bronze et au cadran vert ou bleu est parfaite pour une immersion dans le grand bleu.

Tudor dont la légitimité en matière de montre de plongée remonte à 1954, lance avec sa Black Bay chrono S & G (Steel and Gold), un chronographe au style efficace. Tandis que la Black Bay Bronze au cadran chocolat impose son esprit vintage. Quant à Citizen, elle célèbre cette année les 30 ans de la Promaster. Une montre dont tous les amateurs du film « Le grand bleu » se souviennent.

Le monde automobile a toujours entretenu des liens étroits avec l’horlogerie

Le chronographe Rallye Paul Newman de Lip, édition revisitée d’un modèle des années 60, rappelle la passion que Fred Lip partageait pour la vitesse avec l’acteur américain.
Hublot poursuit son partenariat entamé depuis 2011 avec Ferrari et livre la Classic Fusion Ferrari GT. Une montre chronographe flyback à remontage automatique. Elle est déclinée en trois versions de boîtiers : titane, king Gold et carbone.

Du côté de la Chine, Fiyta lance une très belle série limitée de montres d’aviateur, Mac, déclinées en titane ou en acier.

Afin de préparer l’avenir, Baselworld a ouvert un espace « Incubateur ». Il est  dédié aux marques émergentes. Une belle initiative qui regroupait une vingtaine de marques à l’instar de Trilobe.

2019 était une année de transition, en 2020 Baselworld et le SIHH coordonneront leurs dates. Le salon de Bâle se déroulera du 30 avril au 5 mai 2020 après le SIHH de Genève. N.K.

www.baselworld.com

Leave a reply