Accueil » Bijouterie-Joaillerie » SMIZZE : LA BIJOUTERIE RAJEUNIT

SMIZZE : LA BIJOUTERIE RAJEUNIT

SMIZZE : LA BIJOUTERIE RAJEUNIT
Smizze mise sur les nouvelles générations. L’enseigne du groupe Thom Europe cible une clientèle jeune et connectée. À terme, ce sont une centaine de points de vente qui devraient être créés.

Le projet est ambitieux. Mais Thom Europe, leader européen de la bijouterie, a les épaules larges. Le groupe français possède déjà 1 000 magasins, 5 000 employés (700 millions d’euros de ventes réalisées en 2018). Il est présent en France, en Allemagne, en Italie avec les marques Marc Orian, Histoire d’Or, Trésor, Stroili, Franco Gioielli, Orovivo, et J’M.

Avec cette nouvelle enseigne, le groupe est en train de développer un nouveau marché, en ciblant plus spécifiquement la clientèle jeune et connectée. La volonté ici est de suivre au plus près l’évolution de la consommation dans la gamme fantaisie.

L’offre se veut accessible et élargie aux tendances mode du marché de la bijouterie. Tout est fait pour attirer les 18-25 ans. La politique de développement intègre la communication digitale via les selfies des clients, les influenceuses etc. Sans oublier une présence sur Facebook et Instagram. Sur ce dernier réseau, l’enseigne totalisait début décembre près de 6 000 abonnés et 140 publications dont la première publiée fin avril 2019.

Dans les magasins, on retrouvera cette approche jeune et branchée avec des marques comme Swarovski, Daniel Wellington, Pandora, les Georgettes, Mya Bay, Fossil et les propres créations du groupe. À terme, les dirigeants envisagent de réaliser 50 % de l’activité de Smizze en ligne, contre 8 % des ventes réalisées en ligne à l’échelle du groupe. La première boutique a ouvert à Nantes. Ont suivi Bruxelles, Limoges, Lyon…
L’objectif est d’atteindre 100 millions d’euros à la troisième année d’activités. J.F.

www.smizze.com

Leave a reply