• Laser ELECTROLASER
  • Badeco, nouveau poste de polissage tout en un
  • MPULSE30
Société d’affinage et apprêts de métaux précieux, la SAAMP étoffe son offre destinée aux détaillants avec de nouveaux produits et services. Au programme : des apprêts aux finitions plus élaborées, un nouveau produit « or investissement » et, dans ses agences, de nouvelles vitrines de présentation de son offre. Explications détaillées sur ces évolutions.
L’OFFICIEL HORLOGERIE & BIJOUTERIE : Vous accordez une attention croissante aux bijoutiers. Quelles nouveautés peuvent-ils attendre en cette fin d’année?

SAAMP : C’est en effet une clientèle que nous voulons développer. A la base nous travaillons surtout avec les industriels mais une partie de nos compétences intéresse aussi les détaillants et ateliers en bijouterie. Certains d’entre eux font d’ailleurs appel à nous. Mais nous avons sur ce segment un beau potentiel à exploiter. Aussi nous développons notre offre en ce sens. Pour cette fin d’année nous avons notamment travaillé sur la finition de nos apprêts et en particulier sur les fermoirs. Nous proposons ainsi une collection de fermoirs plus élaborés et plus originaux que les classiques estampés. C’est pour les bijoutiers un moyen de présenter des pièces qui se différencient encore plus de celles que l’on trouve dans les grandes chaînes.

L’OHB : Vos points de vente évoluent aussi pour mieux répondre aux attentes de cette clientèle.

SAAMP : Oui. D’une part nous jouons la carte d’une plus grande proximité avec les détaillants en étendant notre maillage du territoire. Après l’ouverture d’une agence à Toulouse en avril, nous en avons ouvert une autre à Bordeaux en octobre. Ce qui nous amène à six le nombre de nos points de vente en France. D’autre part, à l’intérieur de nos agences, nous avons installé des vitrines permettant aux détaillants de voir l’étendue de nos modèles. Nous avons commencé par le point de vente de Marseille. Face aux très bons retours de nos clients, nous déployons progressivement le dispositif sur l’ensemble de notre parc. Je rappelle que nos agences proposaient déjà à la vente l’ensemble de nos produits mais ceux-ci n’étaient pas facilement visibles. Et bien sûr elles continuent à assurer des services de fonte et d’analyse.

L’OHB : Vous avez aussi annoncé dans une de vos newsletters, le lancement d’un nouveau produit dans votre gamme « or investissement . De quoi s’agit-il ?

SAAMP : À côté de notre gamme de lingotins lancée il y a un an et très bien accueillie, nous proposons aujourd’hui un « jeton » gravé de 1 once d’or fin qui peut intéresser les bijoutiers. Naviguant entre le produit d’investissement et le produit de collection ou d’art, ce jeton ressemble à une médaille gravée avec un dessin d’ailleurs réalisée par un Meilleur Ouvrier de France. S’il répond aux critères de l’or investissement, toujours recherché en période d’incertitudes économiques, ce jeton est donc considéré comme un ouvrage d’or, au même titre qu’un bijou et donc, en deçà de 5000 euros, il bénéficie d’une défiscalisation lors de sa revente. Cela peut être un argument commercial. Par ailleurs, comme nos lingotins, ce nouveau jeton bénéficiera du label Origine France Garanti avec un accompagnement marketing et une communication autour du thème «Made in France ». Le succès de nos lingotins nous a en effet montré que le public est sensible à la traçabilité et à la production locale.

L’OHB : Comment se présente la fin d’année et quelle est votre analyse du marché ?

SAAMP : 2022 s’annonce comme une bonne année. Depuis le début de l’année l’activité de notre secteur est bonne et je ne vois pas de raison pour que ça change dans les deux prochains mois. Les décalages de consommation liés au covid font encore sentir leurs effets. C’est particulièrement vrai pour notre clientèle qui travaille dans la haute joaillerie, en particulier les sous-traitants de la place Vendôme. Je vous confirme qu’aujourd’hui le luxe, avec sa dimension internationale, ne connaît pas la crise. C.N.

saamp.eu/affinage