Accueil » Bijouterie-Joaillerie » Lyon Alliances Brillants : De la création d’un bijou en 2022

Lyon Alliances Brillants : De la création d’un bijou en 2022

Lyon Alliances Brillants : De la création d’un bijou en 2022
Dans une précédente visite guidée (article dans le numéro 67), LAB nous a présenté les différents services et techniques de pointe de son atelier. Chacun d’entre eux peut être utilisé ponctuellement ou s’additionner selon les besoins techniques et la nature des éléments à assembler pour créer une pièce. Certains outils ont bien changé. Aujourd’hui l’addition du meilleur des savoir-faire manuels et des technologies les plus récentes donne un résultat bien supérieur en termes de qualité et de résistance au temps. Démonstration par Sébastien Jacquot.
L’OHB : Comment l’équipement d’un atelier peut-il influencer la conception d’un bijou ?

SÉBASTIEN JACQUOT : L’équipement d’un atelier est à mon sens primordial, il permet d’exécuter certaines tâches plus simplement, plus rapidement et plus précisément. Il nous permet donc d’aller plus loin dans les détails sur certaines pièces. Le travail à la main, le savoir-faire joaillier est un héritage dans notre profession qui se transmet de chef d’atelier à apprentis, et cela depuis des générations. Quand vous additionnez ce savoir-faire joaillier avec la maîtrise d’un équipement de pointe, vous obtenez des pièces magnifiques et originales.

L’OHB: Pouvez-vous nous montrer deux exemples d’applications.

S. JACQUOT : Oui, la découpe laser, le fraisage et le montage d’une pièce. Chez L.A.B on adore détourner ce matériel de sa fonction première. Cela permet de créer des bijoux aussi originaux que techniques, comme ceux de Sanlys.

Découpe laser des différentes pièces

SÉBASTIEN JACQUOT : Le fait de traiter des pièces par une découpe laser permet de mettre en place le pavage informatiquement afin de s’assurer une couverture maximale des diamants et de serrer les pierres le plus possible. Nous connaissons donc avant même la fabrication de cette pièce le nombre de pierres ainsi que leurs diamètres. Nous travaillons également à ce moment la mise à jour des pierres. Les faire au laser permet une précision sans commune mesure et d’oser des motifs qui seraient bien trop longs et trop chers à aller chercher à la main.

Fraisage

SÉBASTIEN JACQUOT : Les barrettes de chatons viennent tout juste d’être usinées sur les fraiseuses diamants, et vont être assemblées par l’un de nos joailliers. L’intérêt de fabriquer ces chatons en les usinant permet d’avoir une précision maximum et une grande régularité, ainsi que de conserver toutes les qualités de l’or. Il n’y a pas de porosité dans le métal, et les griffes ne cassent pas au sertissage en cas de fonte défectueuse.

La fabrication d’une pièce : un collier

SÉBASTIEN JACQUOT : Pour la fabrication de ce collier, les pierres principales sont translucides et nous souhaitions voir le moins possible l’or pour laisser vivre les bulles contenues par celles-ci. L’utilisation des nouvelles technologies combinée au savoir-faire de chaque membre de notre équipe nous a permis de respecter notre objectif tout en étant le plus efficace et le plus précis possible dans sa mise en œuvre.  M.T.

Contact : Lyon Alliances Brillants
04 72 40 90 66 / lab32@outlook.fr
www.lyon-alliances-brillants.com

Leave a reply