Accueil » Bijouterie-Joaillerie » Les Nouveaux Bijoutiers signent un accord avec APHEA

Les Nouveaux Bijoutiers signent un accord avec APHEA

Après une année 2017, qui s’est achevée par la distinction du groupement lors d’une enquête sur les meilleures enseignes réalisée par Capital, le moral des « Nouveaux Bijoutiers » est au beau fixe. Ils débutent l’année 2018 sous les meilleurs auspices en signant un accord avec APHEA.

L’Officiel Horlogerie & Bijouterie : Comment s’est passée 2017 ?
Les Nouveaux Bijoutiers :
Elle s’est bien déroulée pour le groupement. Nous avons été récompensés par la rédaction de Capital, à l’issue d’une enquête réalisée auprès d’un panel de 20 000 consommateurs. Reconnus comme la meilleure enseigne de bijouterie, notamment pour la qualité de ses services, « Les Nouveaux Bijoutiers » confirment leur fierté d’avoir remporté cette distinction qui souligne leur travail et l’importance qu’ils attachent au service.

L’OHB : Après cette note positive, vous avez commencé 2018 sur une belle fusion.
N.B. :
Oui, nous avons signé un accord avec le groupement APHEA, afin de gérer les 50 magasins de leurs adhérents, répartis sur toute la France.

L’OHB : Dans le contexte économique actuel difficile, où le nombre de détaillants se réduit, vous réussissez à augmenter le nombre de vos bijoutiers. Pourquoi avoir choisi Aphéa ?
N.B. :
Grossiste, APHEA souhaitait se recentrer sur son coeur de métier. Nous lui avons proposé de prendre en charge ce que nous faisons le mieux : la gestion d’un groupement. Aphéa et les « Nouveaux Bijoutiers » se connaissent de longue date. Nous sommes basés dans la même région, la Charente, ce qui a facilité nos échanges et les prises de décisions.

L’OHB : Les deux groupements garderont- ils des statuts différents ?
N.B. :
Dans un premier temps, cette fusion ne génèrera aucun changement pour les bijoutiers Aphéa. Les deux groupements auront des statuts différents, mais nous proposerons à terme des services plus diversifiés aux détaillants Aphéa. Certains bijoutiers souhaiteront devenir Nouveaux Bijoutiers, tandis que d’autres préfèreront rester Aphéa.

L’OHB : Qu’est ce qui vous a rapprochés d’Aphéa ?
N.B. :
Nous avons de nombreux points communs. Nous venons de la même région et, comme eux, nous étions à l’origine un groupement grossiste. Aujourd’hui, nous proposons aux bijoutiers d’Aphéa de profiter de la force du groupe et de ses avantages. S’ils le souhaitent, les détaillants d’Aphéa pourront bénéficier d’un service amélioré, avec une communication supplémentaire. Mais ils connaissent déjà les avantages d’un groupement, uni dans un mouvement de solidarité, avec un esprit d’entraide, et des fournisseurs privilégiés.

L’OHB : Quels étaient les services qu’Aphéa offrait à ses adhérents ?
N.B. :
Chaque année, Aphéa éditait des supports de communication à l’intention de ses adhérents. Le groupement avait pris des accords de référencement auprès de marques de bijoux et de montres. Ces services et ces accords se poursuivent, mais nous proposerons également un service complémentaire aux détaillants Aphéa, afin de leur faire profiter de notre synergie.

L’OHB : Avez-vous recruté du personnel pour gérer le groupement Aphéa ?
N.B. :
Oui, la personne en charge de la gestion des bijoutiers qui travaillait chez Aphéa, a rejoint les Nouveaux Bijoutiers, pour poursuivre le suivi des relations avec les 50 détaillants du groupement. N.K.