• Salon FASHION PARIS mars 2024
  • Nouveau laser de soudure MS-3.5
  • Nouveautés WITSCHI
  • Badeco, nouveau poste de polissage tout en un
Depuis sa création en 1861, Junghans s’est imposé comme un acteur essentiel de l’horlogerie allemande. Sa manufacture située à Schramberg au coeur de la Forêt-Noire s’appuie sur une grande expertise technologique associée à un sens aigu du détail, du design et de la qualité, acquis au fil des décennies. Son histoire, couronnée de nombreux succès, s’est illustrée dans la fabrication de chronomètres, établissant de nouvelles références en termes de chronométrage sportif, mais aussi dans des collaborations fructueuses, comme celle qu’elle a développée avec Max Bill. Rachetée en 2009 par le Dr Hans Jochem Steim et son fils Hannes Steim, Junghans poursuit son évolution et sa croissance au rythme des nouveautés qui émaillent ses collections. Rencontre avec Hannes Steim, DG de Junghans.
L’OFFICIEL HORLOGERIE & BIJOUTERIE : Quelle est votre stratégie pour développer Junghans sur le marché français ?

HANNES STEIM : Déjà bien implantés en France, nous souhaitons étoffer notre présence dans les points de vente grâce à une offre de produits adaptés au marché. En complément des gammes classiques, nos nouveautés s’illustrent dans des combinaisons de couleurs élégantes, à mon avis très chics.

L’OHB : Lancez-vous de nouvelles collections pour la fin d’année ?

HANNES STEIM : Cet automne s’avère riche de nouveautés chez Junghans. Dans la collection Meister, une ligne historique née dans les années 30, nous lançons la Meister fein Automatic. Avec son long index à 12h serti de diamants qui souligne la délicate symétrie de son cadran, la Meister fein Automatic décline le design Meister traditionnel dans un style innovant aux couleurs délicates et tendance. Pour étoffer la gamme FORM, si caractéristique du design industriel allemand aux lignes graphiques et épurées, la collection accueille cette année un chronographe mécanique, décliné dans trois versions inspirées d’une oeuvre d’art de Richard Mcneil. Sa boîte noire aux aplats mats et polis est rehaussée d’index et de bracelets aux tonalités gris froid, orange dynamique ou curry, qui reflètent la modernité des montres Nous sommes également heureux d’annoncer l’arrivée de deux nouveaux modèles dans la collection max bill. Imaginée en 1961 lors d’une collaboration entre l’artiste suisse et Junghans, elle n’a pas pris une ride et accueille cette année deux nouveautés qui complètent la série max bill Bauhaus, commémorant ainsi le lien entre Max Bill et l’école de design où il a étudié. Entre la lisibilité des cadrans, et leur structure verticale, elles expriment la rigueur du style bauhaus et le lien entre la fonction et la forme.

L’OHB : Avez-vous un distributeur pour le marché français ?

HANNES STEIM : Nous travaillons avec Booster SA depuis le 1er juillet 2022. Pour donner le coup d’envoi de cette nouvelle collaboration, nous avons accueilli toute l’équipe commerciale et marketing de Booster SA dans nos locaux de Schramberg afin qu’elle se familiarise avec la marque et les collections. Nous nous réjouissons de cette nouvelle organisation, qui promet d’être fructueuse au regard des autres marques déja distribuées avec succès par Booster.

L’OHB : Pouvez-vous nous parler de la fabrique historique de Junghans désormais transformée en musée ?

HANNES STEIM : Fondée en 1861 à Schramberg, la manufacture Junghans continue à fabriquer ses montres dans ses ateliers au coeur de la Forêt-Noire. Outre les bâtiments historiques de l’entreprise, le Junghans Terrassenbau, édifié sur un terrain en pente, témoigne d’une architecture unique extrêmement avant gardiste pour l’époque et dédiée au bien-être des horlogers. Aujourd’hui, il abrite le musée Junghans Terrassenbau, maintes fois primé, consacré à l’histoire de l’entreprise Junghans mais également à l’histoire des horloges de la Forêt-Noire

Distributeur exclusif : Booster S.A. Olivier Erhard
1 Rue des Joncs – L 1818 Howald
info@boosterlux.com | phone : +352-2664-9797