Accueil » Bijouterie-Joaillerie » GL Altesse : Entretien avec Eric Lefranc, Président de Renaissance Luxury Group – Altesse

GL Altesse : Entretien avec Eric Lefranc, Président de Renaissance Luxury Group – Altesse

C’est dans ses nouveaux bureaux parisiens, situés à deux pas des grands magasins et de l’Opéra, qu’Éric Lefranc reçoit l’Officiel Horlogerie & Bijouterie, en compagnie de Frédéric Brunel-Acquaviva, le Vice Président du groupe en charge du commerce et de l’international.

Depuis sa reprise par le groupe Renaissance d’Éric Lefranc, GL Bijoux, rebaptisé depuis Altesse, semble en pleine forme. Après le succès retentissant de ses « Georgettes », un concept original et novateur, le fabricant de bijoux plaqués et fantaisie prouve qu’il a du ressort et de multiples projets de développement pour ses collections. Réputé pour la qualité de ses produits et services, accrédité des labels « Entreprise du Patrimoine Vivant » et « Joaillerie de France » le groupe crée, commercialise, et distribue ses marques : Les Georgettes, Altesse et GL Paris en France et dans plus de 60 pays dans le monde.

L’Officiel Horlogerie & Bijouterie : Combien de services regroupez-vous à Paris ?
Éric Lefranc – PDG de Renaissance Luxury Group :
Notre nouvelle adresse parisienne réunit une cinquantaine de salariés. Nous avons choisi de regrouper à Paris, le marketing, la création, la communication, le digital, le commercial, l’export et le juridique… Nous avons conservé en Ardèche le bureau industriel, la manufacture, la plateforme logistique et le centre administratif et financier, soit 240 salariés.
Altesse demeure la plus grande manufacture de bijoux en France. Texier, la société de maroquinerie acquise en même temps que GL et composée de 100 personnes, est toujours basée à Vitré. Elle a su développer un savoir-faire exceptionnel dans le domaine du cuir, récompensé par l’obtention du label Entreprise du Patrimoine vivant, en 2013. La synergie que nous avons créée entre les deux savoir-faire, cuir et métal doré ou argenté, a contribué au succès des Georgettes, nos manchettes best-sellers.

L’OHB : Où sont fabriquées vos collections de bijoux ?
E. Lefranc :
70 % de la production de bijoux est réalisé dans nos ateliers en Ardèche, contre 30 % dans notre unité de fabrication en Thaïlande, spécialisée dans la fonte à cire perdue et le serti. En 2014, à la reprise, c’était 50/50. Nous possédons en Ardèche une expertise unique dans le domaine du plaquage de l’or et nous sommes en train de mettre en oeuvre de nouvelles technologies qui nous permettront d’améliorer encore plus la qualité de nos produits. Fort de notre expérience unique, nous voulons capitaliser sur le made in France, sur notre savoir-faire transmis de père en fils depuis trois générations, à la qualité irréprochable.

L’OHB : Quelles sont les clefs de votre succès ?
E. Lefranc :
Le nerf de la guerre, ce sont les produits et le marketing. Dès la reprise de GL nous avons lancé un premier chantier, basé sur la refonte et la modernisation de l’offre existante et de nos outils marketing. Puis nous avons lancé un deuxième chantier, axé sur le développement de nos marques et concepts. Nous avons lancé le concept des « Georgettes », dont le succès a redynamisé la société. Nous avons désormais une équipe Création et Marketing de tout premier plan.

L’OHB : Quelles sont vos marques et comment sont réparties vos collections ?
E. Lefranc :
Nous allons regrouper sous la marque GL l’ensemble de nos collections argent et plaqué or 3 microns. GL, destinée à nos clients HBJO Français, regroupera l’ensemble de nos collections intemporelles et contemporaines. Ces collections étaient suivies par l’équipe marketing Ardéchoise, et le regroupement sur Paris du marketing a perturbé notre rythme habituel de nouveautés sur les deux dernières saisons, mais c’est derrière nous et nous relançons dès la prochaine saison de nouvelles lignes pour redynamiser cette activité historique qui nous est chère.
Par ailleurs, nous avons décidé de regrouper sous la marque « Les Georgettes by Altesse », l’ensemble de nos concepts et collections dorées et argentées destinées à être vendues en France et à l’International. À compter de la saison prochaine, la marque Les Georgettes by Altesse accueillera, en plus du concept original de bijoux personnalisables de lanières de cuir, nos autres concepts focalisés sur la personnalisation et l’accumulation. Nous lancerons aussi une collection Héritage en l’honneur du savoir-faire ancestral de la maison Altesse et étofferons notre collection Studio qui développe des gammes plus design, épurées et graphiques s’inspirant des quatre éléments : Eau, Air, Terre et Feu.

L’OHB : Vous avez également développé un nouveau concept ?
Éric Lefranc :
Effectivement, nous avons lancé « Les Cumulables », un nouveau concept de bijoux évolutifs, à collectionner et à cumuler sans limite. Dans l’air du temps, ce concept fort et très simple s’inscrit parfaitement dans la tendance actuelle. Avec ses prix très accessibles, il offre plusieurs possibilités de développement et bénéficie du savoir-faire et de la qualité de la maison Altesse.

L’OHB : De combien de références « Les Cumulables » sont-ils composés ?
Éric Lefranc :
A ce jour plus de 800 références composent la collection, entre les bagues ouvertes et ajustables, les bracelets, les boucles d’oreilles, puces, créoles ou pendantes. Toujours attentifs aux nouvelles tendances, nous allons lancer une collection de pin’s sur la prochaine saison. Avec les cumulables chacun trouve son style, à partir de 19 euros. Si une cliente en achète plusieurs, elle bénéficie d’une remise. Les Cumulables, c’est l’idée cadeau idéale.

L’OHB : Quel soutien apportez-vous aux détaillants pour les aider à vendre ?
Éric Lefranc :
Sensibles aux besoins des bijoutiers, nous avons bien compris leurs attentes. Ils ont besoin d’augmenter le trafic dans leur point de vente, de se différencier par rapport à la concurrence, et de fidéliser la clientèle en lui offrant la meilleure expérience client. Les marques de la maison Altesse lui offrent des collections différentes et attractives, haut de gamme mais accessibles, une communication adaptée, un contenu digital et une présence active sur les réseaux sociaux : de quoi toucher les différentes cibles, de la cliente classique à la nouvelle génération. Les Georgettes réunissent tous les codes du luxe à des prix accessibles, tandis que les Cumulables séduisent les jeunes générations par ses multiples propositions à petits prix et par la qualité de ses produits.

L’OHB : Participerez-vous à un salon professionnel en France à la rentrée ?
Eric Lefranc :
Nous prendrons la décision prochainement, et ne manquerons pas de vous l’indiquer. N.K.