Accueil » Bijouterie-Joaillerie » Bijoux CN Paris : collections dynamiques et prix atttractifs

Bijoux CN Paris : collections dynamiques et prix atttractifs

Bijoux CN Paris : collections dynamiques et prix atttractifs
Malgré des contraintes organisationnelles, dues à la gestion de l’épidémie, Bijoux CN affiche une bonne santé et un dynamisme à toute épreuve. A l’approche des fêtes de fin d’année, ses collections gardent leur fraîcheur et leurs prix attractifs, des atouts majeurs en cette période troublée. De quoi offrir de belles surprises pour les fêtes.
Entretien avec François Baylet, Directeur commercial de Bijoux CN Paris.
L’OFFICIEL HORLOGERIE & BIJOUTERIE : Comment gérez-vous votre activité avec les contraintes actuelles ?

FRANÇOIS BAYLET : Afin de maîtriser la distanciation sociale dans l’entreprise, nous avons allongé nos plages horaires pendant la journée de travail. Nos bureaux ouvrent plus tôt et ferment plus tard, garantissant à chacun les meilleures conditions de travail, dans des espaces aérés.

L’OHB : Comment se déroule votre activité ?

F. BAYLET : Nous sommes dans l’ensemble très satisfaits, avec une activité commerciale particulièrement dynamique et une croissance à deux chiffres. Les détaillants vont bien et n’ont jamais affiché une telle énergie. Ils sont contents et les chiffres rassurants sont au rendez-vous. Force est de constater que le marché de la bijouterie traditionnelle fonctionne bien, et ce malgré la hausse du prix de l’or et du rhodium. Avec nos collections en plaqué or ou en argent rhodié, nous avons dû sensiblement augmenter nos prix, mais cela n’a pratiquement pas impacté les ventes.

L’OHB : Quelles collections proposez-vous pour les fêtes de fin d’année.

F. BAYLET : Le retour de l’or jaune revitalise les collections avec des couleurs chaudes et apaisantes. Bijoux CN propose de belles lignes en plaqué or inspirées des chaînes qui ont marqué les années 80. Composés de larges maillons, les emmaillements reviennent également, avec des anneaux travaillés, martelés ou ornés de cordage, comme un clin d’œil aux années Palace. Se transformant en larges bagues, les anneaux s’articulent également sur des bracelets ou de longues boucles d’oreilles.

Pour les fêtes, l’or et le noir se mélangent dans des compositions du plus bel effet, tandis que le blanc attire la lumière. Les bracelets ouverts plaqué or sont ornés d’agates noires et les bagues serties de pierres de lune ou d’agates blanches marient leurs reflets opalescents à l’éclat de l’or jaune. Entre les collections de petite joaillerie en argent et plaqué or et les lignes à l’esprit Bohème composées de larges bagues en or martelé ornées de pierres de couleur et d’agates bleues, Bijoux CN offre un large choix tonalités et de styles. Les longs pendants aux formes strictes et géométriques s’invitent aux oreilles pour égayer les tenues d’hiver, alors que les créoles restent des motifs indémodables et incontournables des collections 2020/2021.

L’OHB : Les salons professionnels ont brillé cette année par leur absence, sous l’effet de l’épidémie de Coronavirus. Est-ce qu’ils vous ont manqué ?

F. BAYLET : Nous avons bien sûr regretté leur absence. Hormis le fait que la participation à un salon demande beaucoup de travail, les rencontres qu’il génère restent irremplaçables. Les clients que nous croisons habituellement sur ces manifestations n’ont pas reporté leurs commandes habituelles sur internet car rien ne remplace les rendez-vous qui entretiennent le lien direct.

L’OHB : Participerez-vous à des salons en 2021 ?

F. BAYLET : Nous l’espérons vivement. Mais nous n’avons pas de visibilité sur 2021 à ce jour.

L’OHB : Comment se porte votre nouvelle marque Ana & Cha ?

F. BAYLET : Nous avons lancé la deuxième collection d’Ana & Cha composée d’une centaine de modèles en plaqué or et pierres fines, agates noires et pierres de lune. Elle multiplie les surfaces brillantes, les ors martelés, les créoles se déclinent avec de nombreux motifs, tandis que les chaînes délicates s’ajustent au cou.

L’OHB : Comment a été accueillie cette deuxième collection ?

F. BAYLET : La première collection Ana & Cha avait été implantée avec succès chez 130 distributeurs. Les ventes, le turn-over et les réassorts étaient bons et la deuxième collection était attendue par les détaillants, désireux de poursuivre l’aventure de cette jeune marque.

L’OHB : Les cibles des collections Ana & Cha et Bijoux CN, sont-elles différentes ?

F. BAYLET : Oui en effet. Bijoux CN s’adresse à une cible large, transgénérationnelle, sensible aux bijoux mode, accessibles et de bonne qualité. Ana & Cha touche une clientèle plus jeune, entre 25 et 45 ans. Avisée et pointue, la cliente Ana & Cha s’attache à une marque et à des bijoux stylés dont le prix moyen oscille autour de 80 euros. Ses bijoux peuvent se mixer et se porter en accumulation avec élégance, suggérant des collections évolutives.

L’OHB : Quels sont vos autres projets ?

F. BAYLET : Nous lançons cette année notre catalogue général. Composé de 500 pages, il sort tous les deux ans et recense nos collections. N.K.

www.bijouxcn.com

Leave a reply