Accueil » Bijouterie-Joaillerie » LES APPAREILS DE SOUDURE TOUJOURS PLUS PERFORMANTS – SCHWARTZMANN FISSEAU-COCHOT (TBRP GROUP)

LES APPAREILS DE SOUDURE TOUJOURS PLUS PERFORMANTS – SCHWARTZMANN FISSEAU-COCHOT (TBRP GROUP)

LES APPAREILS DE SOUDURE TOUJOURS PLUS PERFORMANTS - SCHWARTZMANN FISSEAU-COCHOT (TBRP GROUP)
La modernisation des points de vente HBJO passe par l’intégration de nouveaux appareils permettant aux professionnels d’offrir, en toute autonomie, plus de services pour fidéliser le client. Les nouveautés en matière de soudure à l’arc Orion, et laser Siro-Lasertec en sont l’illustration. Présentation par Philippe Benoit, (Responsable HBJO).

L’Officiel Horlogerie & Bijouterie : Ces nouvelles gammes d’appareils de soudure à l’arc Orion et le nouveau SL10 de Siro-Lasertec devraient faire l’effet d’une petite révolution chez les artisans réparateurs et créateurs de l’HBJO.

Philippe Benoit : C’est bien possible. Avec des prix de 2000 € à 8 000 € HT pour les appareils Orion, dont nous avons l’exclusivité en France, et sur la base d’une technologie éprouvée, c’est une gamme unique d’appareils très compacts et simples d’utilisation qui arrive sur le marché. Quant à Siro-Lasertec c’est une marque allemande, leader dans les lasers de production haute joaillerie, qui se lance un nouveau défi en créant un nouveau laser compact, performant pour le travail sur l’or et l’argent et accessible à tous au tarif de 8 400 € HT.

L’OHB : Quelles sont les caractéristiques les plus remarquables de ces deux nouveautés ?

P. Benoit : La plus remarquable est précisément que le laser SL10 possède tous les attributs techniques d’un vrai laser de soudure.

SL10 est un laser complet intégrant :
– un écran tactile pour des réglages très faciles,
– une caméra intégrée pour travailler sur écran ou à la binoculaire,
– un vrai système de refroidissement pour un travail en continu.
Cela signifie la possibilité de faire des pièces uniques et de petites séries avec une qualité de soudure, égale et parfaite, de la première à la dernière pièce. Une performance de soudure incroyable compte tenu de son faible encombrement.

Cet appareil est idéal pour les artisans bijoutiers ainsi que pour les ateliers de réparation ou de création en arrière-boutique HBJO, avec à la clé des gains en qualité de travail et en rapidité d’exécution.
ORION est une marque d’appareils de soudure à l’arc reconnue mondialement. Leur dernière gamme, équipée d’une nouvelle loupe binoculaire plus légère, bénéficie d’une ergonomie repensée, est très facile à mettre en œuvre. Un artisan bijoutier peut satisfaire rapidement sa clientèle sur des actions comme la réparation d’une chaîne cassée, d’un chaton, une remise à taille, jusqu’à des travaux de création plus complexes comme de la reprise de microporosité. Et fournir un travail de qualité en un temps record.

L’OHB : Orion et SL10 sont-ils adaptés à la configuration la plus fréquente des points de vente ?

P. Benoit : Oui, la compacité des appareils Orion et SL10 est un autre avantage, non négligeable de cette nouvelle gamme. En centre-ville les ateliers et boutiques ne sont pas grands. La petite taille de ces appareils est vraiment une alternative à la contrainte d’espace et leur prix contenu, aux budgets de nombreux points de vente.
De plus, avec le SL10, les artisans disposent d’un laser de soudure standard. Ils peuvent effectuer une soudure de bonne qualité sans devoir la sous traiter. La rapidité de l’intervention devrait séduire les clients qui n’hésiteront plus à venir solliciter leur bijoutier au moindre problème. Et l’artisan pourra traiter plus de clients dans le même temps.

L’OHB : On va plus souvent voir son bijoutier pour de petites réparations que pour des achats. C’est souvent l’occasion de discuter et de mieux connaître les compétences de son bijoutier local.

P. Benoit : Chaque passage est l’occasion d’établir une vraie relation humaine et pas seulement celle de client-fournisseur. Si chaque fois qu’un client passe en boutique, son bijoutier lui apporte une solution, ce dernier devient un homme ressource sur qui on peut compter.
Ainsi, cette nouvelle gamme d’appareils devrait aider à fidéliser les clients et créer un maillage de réparateurs offrant, à proximité, un service rapide et de qualité.

L’OHB : La tendance générale est au recyclage des matières premières, la bijouterie fait-elle partie des bons élèves ?

P. Benoit : La bijouterie figure en bonne place. D’autant que la création de nouvelles pièces à partir de vieux bijoux de famille est tendance.
C’est l’opportunité de s’offrir un beau bijou, plus moderne, à moindres frais et de s’inscrire dans l’histoire familiale. C’est aussi l’occasion de redonner un sens aux métiers HBJO par un partage entre le client et l’artisan autour d’un projet commun basé sur le savoir-faire.
Ces nouvelles gammes Orion et Siro-Lasertec contribueront sans aucun doute à faire entrer bon nombre de nos artisans dans le cycle vertueux de l’économie circulaire en recyclant les bijoux anciens.
Les possibilités techniques de ces appareils sont telles que des étudiants sortant d’école de bijouterie pourraient même s’installer comme réparateurs. Il y a de la place pour tous et la demande en réparation est bien réelle. M.T.

Contact
Schwartzmann Fisseau-Cochot
Philippe Benoit
07 78 20 65 14

www.tbrp-group.com/schwartzmann-fisseau-cochot.html

Leave a reply