Accueil » Métiers » POUGET PELLERIN : LA MÉTALLURGIE AU SERVICE DE LA PRÉCISION

POUGET PELLERIN : LA MÉTALLURGIE AU SERVICE DE LA PRÉCISION

POUGET PELLERIN : LA MÉTALLURGIE AU SERVICE DE LA PRÉCISION
Lime aiguille
Acheter un outil sur de réels critères de qualité plus que sur le prix est la tendance observée actuellement sur le marché des outils de précision.
Avec un effet heureux, le regain d’intérêt pour certaines marques, symboles de valeurs sûres dans ce domaine. Focus sur une de ces marques emblématiques, Vallorbe Suisse, distribuée par Pouget Pellerin et les entreprises TBRP Group depuis de nombreuses années, avec comme guide, Aurélien Guillier un fi n connaisseur de ces outils.
L’OFFICIEL HORLOGERIE & BIJOUTERIE : Considérons un outil simple mais indispensable comme une lime, quels sont aujourd’hui les métiers l’utilisant le plus fréquemment ?

AURÉLIEN GUILLIER : Si Henri Louis BELMONT, fondateur de la société des montres YEMA en 1948 nous rappelle que la lime a eu « une importance capitale dans l’équipement des orlogeurs par la multitude de ses formes et de ses tailles, au XVI et XIXèmes siècle », c’est désormais dans les secteurs de la bijouterie, de la haute joaillerie, du sertissage, de la gravure, de l’estampage et de la coutellerie d’art que les limes accompagnent le plus fréquemment le travail de la main. Mais aujourd’hui nous parlons de limes de précision, où le dixième de millimètre fait la différence entre un bon et un mauvais outil et où le mordant des dents de la lime sur le métal travaillé doit s’appliquer jusqu’au bout de la lime.

L’OHB : Diriez-vous qu’à notre époque où les technologies de la fabrication sont plus développées, les limes sont plus performantes, aussi spécialisées dans leurs applications ?

A. GUILLIER : Elles sont très performantes avec des fabricants comme Vallorbe Suisse qui chemin faisant a su étendre ses gammes de produits aux nouveaux métiers. Mais combien de fois avons-nous accueilli en nos magasins des élèves en bijouterie qui se sont vus fournir des limes de fabrication chinoise à bas coût dont la taille imparfaite en bout de lime aiguille ou de rifloir ne leur permettaient tout simplement pas de fi nir leurs pièces. C’est là où Vallorbe, s’avère être une valeur sûre, dans la fabrication de ces limes de précision. C’est un vrai métallurgiste de métier, avec une réelle culture industrielle, utilisant pour chacun de ces outils, un acier et des traitements de surface adaptés à leur fonction. L’entreprise s’est d’ailleurs modernisée dans son outil de production pour atteindre cet objectif.

L’OHB : Pour Vallorbe, perfectionner un outil existant peut représenter une véritable innovation ?

A. GUILLIER : Absolument. L’innovation est quelques fois affaire de produits, mais parfois aussi le fait de méthodes de fabrication particulières. Si l’entreprise Vallorbe Suisse, témoigne d’une histoire de métallurgiste reconnue depuis le milieu du XIXe siècle, elle a fait d’énormes investissements productifs ces dernières années sur son site en Suisse tant sur ses fabrications historiques que sur de nouveaux processus de fabrication dédiés aux métiers d’art. Équipée d’un parc machines ultramoderne et d’un véritable laboratoire de contrôle métallurgique pour vérifier les alliages, l’entreprise Vallorbe a gardé à bonne place le travail de fi nition manuel pour que la finesse de la pointe de nos limes de précision soit taillée jusqu’au bout.

L’OHB : Quels sont les produits incontournables dans les métiers HBJO ?

A. GUILLIER : Les limes à n’en pas douter ! Si la Lime mironde LA2402 est le best-seller Vallorbe Swiss, les limes avec des tailles fines, les limes aiguille Glardon® ou les limes aux échappements avec des bords vifs sont toutes fabriquées à base d’un acier à haute teneur en carbone, un must pour les travaux de finition en joaillerie sur des métaux tendres comme sur les métaux les plus durs. Mais les échoppes et autres burins Glardon® qu’ils soient en acier WS, plus tendre, ou en acier rapide HSS, plus résistant, font tous l’objet de caractéristiques exceptionnelles dans leur utilisation liée à la souplesse du métal comme sa dureté et à la précision de la coupe.

L’OHB : Quelles sont les dernières nouveautés de Vallorbe ?

A. GUILLIER : La maîtrise du travail du métal a amené l’entreprise à compléter sa palette d’outils. Avec la fabrication d’une nouvelle gamme des limes cabrons, issues des mêmes formes que les limes aiguilles et aux échappements existantes, les limes cabrons Glardon® remplacent les cabrons “traditionnels”. Disponibles en grain 10, de formes ergonomiques, les limes cabrons Glardon® sont parfaitement adaptées aux opérations de pré-finition et de finition avec une dureté qui permet de travailler le métal d’une manière extrêmement précise.

Après des années de tests et de développement, une nouvelle gamme de scies Bocfils revient en 2021, avec la gamme Super Glardon® pour les utilisations les plus courantes et la gamme Granit pour le travail des métaux les plus durs présentées dans de nouveaux emballages. Pour le sertissage, Vallorbe Suisse présente une nouvelle gamme de perloirs dont la calotte ronde conique polie permet à l’utilisateur une perle parfaitement ronde et brillante et l’arrête régulière et fi ne aux rayons doux permettant de travailler au plus près des pierres, sans risquer d’écraser le métal entre les pierres et les perles.

Enfin, la cisaille de bijoutier qui a pour particularité de couper fils et plaques de métal sans les déformer grâce à de puissantes lames en acier 62 HRC opèrent un croisement parfait pour une durée de vie… Swiss Made !

Contact Aurelien Guillier
Responsable de clientèle Bijouterie
Tél. : 07.63.03.76.31 – aurelien.guillier@pouget-pellerin.com

www.pouget-pellerin.com

Leave a reply