• Laser ELECTROLASER
  • Badeco, nouveau poste de polissage tout en un
  • MPULSE30
  • Appareils de polissage CREVOISIER
Le temps où Swarovski était connu pour ses cristaux de grande qualité est révolu… Ou plutôt pas tout à fait. En effet la marque autrichienne et familiale s’illustre toujours dans la conception et la fabrication de très beaux cristaux que l’on retrouve sur nombre d’accessoires et de robes de haute couture. D’ailleurs la mention « cristaux Swarovski » est une estampille de qualité indéniable, y compris dans l’univers du luxe le plus prestigieux.

Toujours à l’affût de nouveauté et de développement, la marque aux cristaux a bien changé. Elle propose maintenant des pierres précieuses telles que rubis, saphirs et saphirs de couleur. Sans oublier les pierres fines telles que spinelles, quartz fumés et topazes. Car c’est bien là que réside la force de Swarovski, être capable d’offrir une infinie variété de couleurs et de formes. Aussi des teintes homogènes grâce au traitement de la pierre et des formes parfaitement calibrées en grande quantité et rapidement disponibles.

“Created Diamonds”

Pour les 10 ans d’Atelier Swarovski, la ligne de bijoux haute couture, la marque a défrayé la chronique en mai dernier en présentant à Cannes une collection de bijoux en or sertis de « Created Diamonds ». C’est un joli nom pour désigner les diamants synthétiques grandis dans les laboratoires Swarovski en Californie et en Allemagne. La collection s’est déclinée sur trois thèmes, Mosaïque, Art déco et Concentrique, pour montrer la variété des styles et de la créativité.

Une valeur de test

Habituée à faire étinceler les stars hollywoodiennes depuis longtemps grâce aux cristaux des costumes et des décors, Swarovski a voulu présenter un autre visage, celui de l’éthique. En dehors de cette première pour la marque en Europe, une collection de bijoux uniquement sertis de diamants synthétiques nommée Diama est vendue aux États-Unis.

La nouvelle activité existe depuis à peine plus d’un an et sa distribution est restreinte – à peine 10 points de vente – elle ne permet donc pas de dire si le marché est réactif. Elle a surtout une valeur de test, intéressante auprès d’une clientèle jeune. En effet celle-ci est déjà éduquée à la joaillerie et veut se faire plaisir.
Les « Created Diamonds » – diamants synthèse Swarovski – n‘entrent pas dans le registre des bagues de fiançailles mais plutôt des diamants que l’on s’achète pour soi.

Avec la nouvelle ligne Atelier Swarovski, la marque autrichienne apporte la touche glamour et haute joaillerie qui manquait aux diamants de synthèse. Annonce-t-elle un tournant dans l’univers de la joaillerie ? Plus généralement, ces pierres d’un nouveau type prendront-elles, à terme, le relais des vrais diamants dont on annonce régulièrement l’épuisement des mines ? Isabelle Hossenlopp

www.swarovski.com