Accueil » Events & salons » FASHION PARIS 2021 LES 20-21 ET 22 MARS 2021 PLACE VENDÔME À PARIS

FASHION PARIS 2021 LES 20-21 ET 22 MARS 2021 PLACE VENDÔME À PARIS

FASHION PARIS 2021 LES 20-21 ET 22 MARS 2021 PLACE VENDÔME À PARIS
Porté par une énergie à toute épreuve, Frédéric Bleu poursuit les préparatifs de son prochain salon, Fashion Paris 2021. Il se déroulera à Paris Place Vendôme et réunira les professionnels de l’horlogerie-bijouterie les 20-21 et 22 mars 2021.
Suite à la session de septembre 2020 ajournée pour des raisons sanitaires, le salon espère bien présenter ses exposants et accueillir l’ensemble de la profession au printemps. Nous avons rencontré Frédéric Bleu, le fondateur de Fashion Paris.
L’OFFICIEL HORLOGERIE & BIJOUTERIE : Comment maintenez-vous le lien entre les bijoutiers jusqu’à la date du salon, prévu en mars 2021 ?

FRÉDÉRIC BLEU : La communauté, créée sur FB sous le nom de Vendôme HBJO Solidaire, permet de conserver le lien entre les acteurs des métiers de la bijouterie, horlogerie et joaillerie. Composée de 1300 membres, elle réunit pas moins de 1100 bijoutiers.

L’OHB : En quoi consiste ce groupe ?

F. BLEU : Dédié au futur Salon Fashion Paris et à l’avenir de la profession, ce groupe permet à ses membres de nouer des relations en amont du salon. Au fi l des nombreuses discussions, les liens se créent et les échanges se multiplient entre les individus. Conseils, récits d’expériences vécues, rétrocessions, le groupe est devenu une marketplace, où se tissent des contacts privilégiés entre les détaillants et les fournisseurs qui exposeront au salon. Véritable générateur d’affaires, il a permis à certaines marques dynamiques d’étoffer leur implantation sur le réseau des bijoutiers.

L’OHB : Ce groupe est-il juste un générateur d’affaires ?

F. BLEU : Non bien sûr. Les nombreux sujets débattus s’ouvrent sur la découverte de nouvelles tendances, sur la rencontre avec des fournisseurs alternatifs ou sur des options inédites. En dehors de son côté pratique et efficace, il opère comme un véritable ciment, face à l’avenir incertain, transmettant à l’ensemble du groupe de bonnes ondes et des bouffées d’optimisme. À travers ces échanges, les bijoutiers ont pris conscience de l’importance des réseaux sociaux mais également de leur impact auprès de leurs clients.

L’OHB : En fait, vous utilisez les réseaux sociaux pour maintenir un lien, mais la rencontre physique sur le salon est capitale.

F. BLEU : Oui, en effet. Nous sommes très actifs sur les réseaux sociaux. Notre Facebook compte plus de 5 000 followers qualifiés HBJO, LinkedIn 23 000 followers français et internationaux tandis qu’Instagram recense 13 600 followers soit un total de plus de 41 000 abonnés. Mais le lien digital, aussi important soit-il, ne suffit pas. Cette crise a mis en évidence l’importance du lien social. Même si la population et le monde du travail sont dans l’ensemble très connectés, les confinements successifs ont donné envie de renouer avec des liens directs et de se retrouver au cœur d’un salon.

L’OHB : Quand aurez-vous l’assurance des dates du salon en mars ?

F. BLEU : Dès le début de l’année, la préfecture va confirmer la tenue du salon et nous allons commencer à lancer les invitations.

L’OHB : Comment s’organisera Fashion Paris ?

F. BLEU : Le salon sera composé de stands de 4, 8 ou 20 m2, que chaque exposant aménagera comme il l’entend.

L’OHB : Comment seront répartis les domaines du bijou et des montres ?

F. BLEU : 20 % du salon seront dédiés à l’horlogerie, tandis que 80 % seront composés de marques de bijoux. Nous présenterons 70 exposants et 160 marques.

L’OHB : À terme le salon pourra-t-il évoluer et accueillir plus d’exposants lors des futures sessions ?

F. BLEU : Oui assurément. Nous avons une marge de progression avec la possibilité de multiplier par 3 la surface du salon.

L’OHB : Quels sont les points forts de ce salon ?

F. BLEU : Son emplacement privilégié, son caractère phygital, et sa dimension évolutive. Son emplacement privilégié, Place Vendôme, en fait un salon unique. Sa dimension phygitale lui assure une ouverture sur le monde digital tout en conservant les liens sociaux entre les acteurs du domaine horloger-bijoutier. Évolutif, il offre des perspectives d’avenir, et une vision à moyen terme rassurante pour le métier de la bijouterie et de l’horlogerie. N.K.

Contact : bleu_frederic@yahoo.fr

Leave a reply