Accueil » Events & salons » salon compte-rendu : Mineral & Gem

salon compte-rendu : Mineral & Gem

Cette année, le rendez-vous des passionnés de pierres a fêté sa 49ème édition à Sainte-Marieaux- Mines.

Près de 900 exposants y présentaient leurs collections et leurs spécimens sur 35 000 m², pour le plus grand bonheur des visiteurs. Fabricants, lapidaires, importateurs, chasseurs de pierre, artisans d’art viennent des quatre coins de la planète pour présenter leurs marchandises et leurs plus précieuses découvertes. Les territoires de Sainte-Marie-aux- Mines et du Val d’Argent constituent un berceau minéral d’exception. Le massif vosgien, issu des mouvements des plaques tectoniques, est traversé de failles géologiques, et Sainte-Marie-aux-Mines est au coeur de la formation des minéraux. Elle bénéficie en particulier d’une grande diversité de roches. L’accumulation dans ses fractures de matières minérales et métalliques, transportées par les eaux souterraines puis prises au piège d’une faille g é o l o g i q u e , constitue de véritables filons exploitables par l’homme.

On y trouve notamment de l’argent. Elle a été le lieu de près de 1 000 ans d’exploitation minière, d’où sa sensibilité aux gemmes et sa légitimité pour accueillir une bourse aux pierres. Aujourd’hui, Sainte-Marie-aux-Mines est la troisième bourse mondiale de gemmes, après Tucson en Arizona et Munich en Allemagne. A sa création, elle était uniquement fréquentée par des professionnels, puis devant l’engouement croissant pour la gemmologie, elle a séduit aussi le grand public et attire désormais près de 24 000 visiteurs chaque année. La manifestation se déroule sur quatre jours, avec deux premières journées réservées aux professionnels, puis deux autres ouvertes au grand public.

Cette année, en plus du nombre foisonnant de pierres fascinantes présentées, les conférences et les animations ont été particulièrement appréciées du public. L’exposé d’Elza Frazao d’Assis sur « la Tourmaline de Paraïba », cette gemme au bleu électrique, a remporté un vif succès. En effet la tourmaline Paraïba, découverte en 1988 dans l’état brésilien de la Paraïba séduit par sa couleur extraordinaire (du bleu turquoise vif au vert soutenu) due à la présence de cuivre, élément jusqu’ici inconnu dans la tourmaline. Même si la mine d’origine est épuisée, elle suscite l’admiration de tous les gemmologues. L’extraordinaire aventure de Jacques Lequeré à la découverte du « Grenat Démantoïde » a suscité l’intérêt des auditeurs. En 2008 à Madagascar, Jacques Le Quéré découvre un gisement de grenat démantoïde, ce grenat exceptionnel que les joaillers appellent le « Diamant vert ». Il en a fait le récit, racontant sa découverte et son épopée extraordinaire, du sacrifice d’un zébu à l’exploitation de l’un des plus gros gisements du monde. La conférence par Nicolas Zybermann, sur « La saga de la Corporation des Lapidaires de la Renaissance à la Révolution Française » a été l’objet d’une belle rétrospective historique. Mineral & Gem est un salon incontournable, et un objet de fascination pour tous les professionnels et tous les amoureux des pierres.

Les dates du prochain rendez-vous : 27, 28, 29, 30 juin 2013