Accueil » Events & salons » Baselworld 2015 Bilan

Baselworld 2015 Bilan

Baselworld, le salon mondial de l’horlogerie et de la joaillerie a fermé ses portes sur une note positive malgré les tensions, le climat géopolitique et la volatilité des marchés. Les marques de montres affichent leur satisfaction et gardent le sourire après un salon bien rempli.

Selon la majeure partie des marques, la croissance en 2015 viendra des femmes. En prévision de cette évolution, la plupart des marques ont créé des collections féminines à l’instar de Longines qui lance 3 lignes. La Symphonette, avec sa boîte ovale déclinée en quatre tailles et son bracelet en maille losange à partir de 1 210 euros, une jolie alternative à la Dolce Vita, des lignes équestres Arche et Etrier, à partir de 1 110 euros, parfaites pour les femmes sportives. Et enfin la Longines Mini dotée d’un boîtier mini-serti de diamants à 1 360 euros.

Chanel Horlogerie est aussi résolument tourné vers les montres de femmes avec la Première et la J12, qui reflètent l’allure du temps, mais également les tourbillons volants de la collection Mademoiselle Privé, des pièces uniques de haute joaillerie. Blancpain présente aussi une complication Jour Nuit dédiée aux femmes alors que Gucci et son nouveau président, Stéphane Linder (ancien président de Tag Heuer), dévoilent la ravissante Diamantis-sima, à partir de 770 euros, en attendant la montre connectée.

Prestige Les grands noms de l’horlogerie de prestige continuent de marquer leur différence en développant des montres exclusives sur lesquelles reposent la bonne santé et la croissance des exportations horlogères. Graff expose « la montre la plus chère de Bâle » avec Fascination, pavée de 150 carats de brillants blancs et d’une poire centrale de 40 carats pour 40 millions de dollars. Hublot célèbre les dix ans de son modèle phare, la Big Bang, avec 10 modèles « One Million Dollars » à 1 million de dollars chacune. « Nos clients recherchent des pièces sexy, uniques, avec une vraie personnalité », affirme Ricardo Guadalupe, président de Hublot. La course des montres connectées a commencé et Frédérique Constant, Alpina, Tag Heuer ont déjà ouvert le bal. Dior qui a donné les preuves de son talent horloger développe un discours calqué sur celui de la mode et de la haute couture. Tudor quant à lui dispose désormais de son propre mouvement de manufacture qui équipe une North Flag à partir de 3 060 euros. Un excellent rapport qualité-prix pour la petite soeur de Rolex. Baselworld 2015 a apporté son lot de surprises et de fascination pour des modèles horlogers toujours aussi inventifs et innovants.