Accueil » Events & salons » 40e édition de la Foire de Bâle

40e édition de la Foire de Bâle

Dans une conjoncture économique assez compliquée, la quarantième édition de la Foire de Bâle s’est terminée sur une note très encourageante.

Baselworld 2012 s’est déroulée dans une atmosphère affairée et efficace :
– avec ses 104 300 visiteurs, soit une croissance de 1% par rapport à l’an passé ;
– le renforcement de la présence des journalistes de 9% ;
– un nombre croissant d’exposants : 1815 venus de 41 pays.
Baselworld laisse espérer des résultats qui s’inscriront dans le prolongement des scores excellents de l’année 2011.

Un retour vers l’Europe pour l’horlogerie
On peut imaginer une exportation supérieure aux 29,8 millions de montres de 2011, pour un montant que l’on peut imaginer supérieur aux 17 milliards d’euros réalisés en 2011. Mais il faudra bien intégrer la nouvelle tendance, qui s’est dessinée, qui consiste à inclure dans les nouvelles collections, plus de montres à prix raisonnables. En effet, le marché asiatique en phase de stabilisation va modifier sensiblement ses achats. Cette inflexion du marché va certainement réduire les exportations, et donc obliger les sociétés horlogères à porter de nouveau leur attention sur les consommateurs européens qu’elles avaient un peu négligés ces derniers temps. Pour les séduire, elles devront développer des collections accessibles, classiques, pour ne pas dire « vintage », dans des prix raisonnables autour de 1000 euros.

[…]
Accueil » Events & salons » 40e édition de la Foire de Bâle

40e édition de la Foire de Bâle

Dans une conjoncture économique assez compliquée, la quarantième édition de la Foire de Bâle s’est terminée sur une note très encourageante.

Baselworld 2012 s’est déroulée dans une atmosphère affairée et efficace :
– avec ses 104 300 visiteurs, soit une croissance de 1% par rapport à l’an passé ;
– le renforcement de la présence des journalistes de 9% ;
– un nombre croissant d’exposants : 1815 venus de 41 pays.

Baselworld laisse espérer des résultats qui s’inscriront dans le prolongement des scores excellents de l’année 2011. Un retour vers l’Europe pour l’horlogerie On peut imaginer une exportation supérieure aux 29,8 millions de montres de 2011, pour un montant que l’on peut imaginer supérieur aux 17 milliards d’euros réalisés en 2011. Mais il faudra bien intégrer la nouvelle tendance, qui s’est dessinée, qui consiste à inclure dans les nouvelles collections, plus de montres à prix raisonnables. En effet, le marché asiatique en phase de stabilisation va modifier sensiblement ses achats. Cette inflexion du marché va certainement réduire les exportations, et donc obliger les sociétés horlogères à porter de nouveau leur attention sur les consommateurs européens qu’elles avaient un peu négligés ces derniers temps. Pour les séduire, elles devront développer des collections accessibles, classiques, pour ne pas dire « vintage », dans des prix raisonnables autour de 1000 euros.

[…]