Accueil » Economie » Tendances d’achat en Bijouterie-Joaillerie

Tendances d’achat en Bijouterie-Joaillerie

Tendances achat bijouterie joaillerie 2018
En 2018, Opinion Way a réalisé pour le compte de BIJORHCA un sondage – Tendances achat bijouterie joaillerie – auprès d’un millier de personnes sur les dépenses des Français dans le secteur de la Bijouterie-Joaillerie.

Les résultats du sondage mené par Opinion Way – Tendances achat bijouterie joaillerie – montrent que les Français dépensent en moyenne 164 € pour l’achat d’un bijou. Il indique toutefois une différence notable entre les sommes consacrées aux bijoux par les femmes et par les hommes, une évidence qu’il faut nuancer. Ainsi, les femmes seraient moins dépensières en consacrant environ 100 € par bijou, alors que les hommes n’hésiteraient pas à monter jusqu’à 235 € en moyenne.

Mais finalement, les femmes consacrent aux bijoux un budget plus important car elles achètent plus souvent, notamment sur un coup de cœur. En revanche, seuls 54 % des hommes déclarent acheter des bijoux.

Suivre la tendance

Aude Leperre, la précédente directrice du salon BIJORHCA Paris, remarque que les clientes suivent souvent les tendances et les saisons, ce qui pourrait expliquer la somme relativement modeste de l’achat unitaire. Les femmes aiment changer souvent pour suivre la mode. Ce comportement justifie que seulement 13 % des Français achètent des bijoux entre 200 et 500 € et 7 % dépassent cette somme.

Se faire plaisir

Si la clientèle des seniors reste importante – 54 % des plus de 65 ans – les jeunes sont les plus susceptibles de céder à leurs coups de cœur et représentent aujourd’hui un marché majoritaire. Ainsi, 66 % des 18-24 ans et 68 % des 25-34 ans achètent des bijoux. La motivation de ces jeunes clients ? Se faire plaisir et rester dans la tendance. Tendances achat bijouterie joaillerie.

La dimension personnelle et psychologique est prédominante. Le côté objet de mode et accessoire que l’on porte avec plaisir et que l’on aime pouvoir changer facilement reste donc un critère important pour ces derniers, qui ne sont pas disposés à y consacrer un montant unitaire trop important. Si l’on rapporte ces chiffres à l’ensemble des acheteurs tous âges confondus, on constate que 41 % sont des achats de pur plaisir. Le bijou a définitivement perdu son aspect de statut social.

Enfin, autre enseignement intéressant de cette étude, un tiers des femmes entre 25 à 34 ans considère le bijou comme un moyen de réaffirmer sa féminité dans une société où la parité a tendance à gommer les différences homme/femme. Un constat intéressant, que l’on pourrait rapprocher de la bonne santé des marques de mode et de maquillage, constantes féminines quelle que soit la situation économique. Dans le secteur du bijou, l’hédonisme et le plaisir pour soi restent des moteurs d’achat puissants. I.H.

www.bijorhca.com

Leave a reply