Accueil » Economie » Le diamant : une ressource vitale pour l’Afrique

Le diamant : une ressource vitale pour l’Afrique

Le diamant constitue une source de revenus indispensable pour certains pays d’Afrique, il permet de construire les infrastructures et les services sociaux de base tels que les hôpitaux et les écoles. L’industrie internationale du diamant emploie directement et indirectement environ 10 millions de personnes à travers le monde, notamment en Afrique. Le commerce de diamants rapporte environ 8,4 milliards de dollars par an à l’Afrique. Les revenus générés par l’extraction du diamant ont apporté des avantages concrets à l’économie des pays comme le Botswana, la Namibie et l’Afrique du Sud. Dans ces pays, les diamants ont contribué au financement d’une impressionnante croissance économique et participé à leur stabilité. D’autres pays comme l’Angola, la Tanzanie, la République Démocratique du Congo et la Sierra Leone profitent également de ces revenus. En exemple, La Sierra Leone a exporté environ 142 millions de dollars de diamants en 2005. Au Botswana, les diamants représentent 76 % des recettes d’exportation du pays, 45 % des revenus de l’Etat et 33 % du produit intérieur brut (PIB). La croissance annuelle du PIB atteint en moyenne 7 %. En Namibie, les diamants représentent près de 10 % du PIB, 40 % des recettes d’exportation du pays et 7 % des revenus annuels de l’Etat. L’Afrique du Sud produit plus de 1,5 milliard de dollars de diamants Un vivier d’emplois En Afrique australe, l’industrie du diamant emploie directement plus de 38 000 personnes. Au Botswana, l’industrie du diamant est le deuxième employeur du pays. Et en Afrique du Sud, 28 000 personnes travaillent dans l’extraction, le tri, l’évaluation, la taille, le polissage, la fabrication et la vente au détail de bijoux. Les revenus générés par le commerce de diamants contribuent également à la construction des pays où ils sont extraits.