Accueil » Economie » Le diamant est-il un bon investissement ?

Le diamant est-il un bon investissement ?

Le diamant pourrait-il remplacer l’or, dont le cours est erratique, comme valeur refuge ? L’irrégularité du cours de l’or laisse perplexes les investisseurs et les particuliers. Pour pallier à cette incertitude, l’investissement dans le diamant deviendrait-il le nouvel eldorado ? Pas si simple même s’il est vrai que, sur 10 ans, la valeur du diamant a augmenté de 75 % quand parallèlement, les valeurs du CAC 40 ont perdu 22 %.

D’après Les Échos, la valeur des diamants a augmenté de 5 % à 6 % par an au cours des dix dernières années et de près de 8 % en 2016. Cependant, investir dans le diamant demande énormément de précaution. La revente peut s’avérer décevante si le diamant a été « mal » acheté, car contrairement à l’or, le diamant n’a pas un cours fixe mais s’apprécie en fonction de plusieurs critères. Seul un diamant exceptionnel dans les 4 C, c’est-à-dire difficile à trouver sur le marché en temps normal, peut représenter un investissement a priori sûr. Encore faut-il connaître les bons circuits, les vendeurs sans scrupule étant légion.

Le diamant devient-il rare ?
Les filons des mines existantes s’assèchent avec le temps et les nouvelles mines de diamants qualité gemme ne se découvrent pas tous les jours. Même si la De Beers envisage d’exploiter des mines secondaires ou de « miner » dans les océans, cela ne ferait que renchérir le coût du diamant, donc sa valeur finale, les coûts d’exploitation étant de plus en plus élevés. Mais pour le moment, les sources d’approvisionnement sont stables.

Les diamants de synthèse ne risquent-ils pas de faire dégringoler la valeur du diamant ?
Les diamants naturels connaîtront-ils le sort des perles fines lorsque les perles de culture sont apparues ? Il est difficile de répondre à cette question. Les experts eux-mêmes ne savent pas, mais rien n’indique que cette nouvelle génération de diamant soit un danger, pour le moment. Préférant rester optimistes, certains affirment que le diamant naturel continuera à être prisé pour sa rareté. Mais des campagnes marketing agressives, bien ciblées et culpabilisantes menées par les fabricants de diamants de synthèse – jusqu’ici plutôt discrets – pourraient éventuellement changer la donne. Une catastrophe majeure dans une mine ou des manquements à l’éthique répétés et médiatisés pourraient aussi avoir des conséquences désastreuses.

Les diamants de couleur n’atteignent-ils pas des sommets lors des ventes aux enchères ?
Ceux-ci semblent susciter une folle convoitise. Dès lors, sont-ils un placement sûr ? Pas forcément, d’après les experts qui s’expriment dans JCK Online, car les repreneurs pour ce genre de pierres sont à peu près aussi rares que la pierre elle-même… ce qui rend la revente aléatoire. Aujourd’hui, les très beaux diamants incolores ou de couleur trouvent preneur sans difficulté, la Chine et les États-Unis en sont friands. Autre facteur important, les pays émergents sont très demandeurs. Les classes moyennes d’Asie sont en croissance rapide et représentent un réservoir énorme pour le marché du diamant.

Où en est le marché du diamant ?
Les nouvelles (février 2017 – source Rubel & Ménasché) sont plutôt positives après une année 2016 difficile avec des intermédiaires surstockés et très prudents dans leurs achats. Les Etats-Unis, marché leader de la joaillerie de diamant, reprennent des couleurs, la Chine sort de la période de fort ralentissement de son marché dû aux lois anti-corruption et l’Inde se relève d’une phase dépressive due à la démonétisation de son économie. Les voyants semblent donc se remettre au vert sur le marché du diamant qui devrait monter en puissance dans les années à venir. Certains experts, dont la De Beers, continuent d’affirmer que la demande devrait dépasser l’offre, assurant une valeur pérenne à la pierre. Par ailleurs, la campagne de la DPA en faveur du diamant « Real is rare, real is a diamond » ciblant les jeunes, a connu un accueil très favorable auprès du public concerné qui avoue toujours rêver de diamant.
Pour finir, le conseil essentiel pour bien acheter un diamant serait celui donné par Mag-Investir que nous citons ici « Faites affaire avec une maison de diamant basée en Europe, et de préférence dans un quartier réputé. Aussi, assurez-vous que la maison a un site Internet sécurisé et un service clientèle qualifié ». Sur la valeur d’investissement du diamant, la réponse n’est donc pas simple, mais à condition qu’il soit « bien » acheté, un beau diamant représente un risque mesuré, non soumis aux bulles financières et autres soubresauts du marché. Cependant, contrairement à l’or ou aux actions, il suppose un investissement de départ important. I.H.