• Laser ELECTROLASER
  • Badeco, nouveau poste de polissage tout en un
  • MPULSE30
  • Appareils de polissage CREVOISIER
Le polissage est l’étape ultime de la création d’un bijou. Il mérite donc toute l’attention des métiers HBJO. La société Merard s’impose parmi les grands experts des produits de polissage. Benoît Pascal témoigne de leurs performances en tant que directeur de Tena Butty, société de distribution partenaire des produits Merard pour la France.
L’Officiel Horlogerie & Bijouterie : Pourquoi le polissage est-il important dans les métiers d’art ?

BENOIT PASCAL : Tout simplement parce qu’une finition de surface impeccablement exécutée sur un bijou ou une montre participe assurément à accrocher et à satisfaire le premier regard. Elle incite à penser, à tort ou à raison, que l’objet dans son ensemble est aussi beau que son extérieur et que sa réalisation a mobilisé toute l’attention de son créateur. Le travail des surfaces est un domaine technique où interviennent de nombreux paramètres : le matériau utilisé, l’état de surface de départ, le rendu recherché, le type et la productivité du process… Autant d’éléments qui ont poussé la société Merard à développer des solutions de polissage liant intrinsèquement les pâtes, solides ou liquides, à leur support. Aujourd’hui leur renommée mondiale en fait l’un des fleurons de l’industrie française du luxe.

L’OHB : Comment est-elle parvenue à se hisser à ce haut niveau dans le domaine du polissage ?

B. PASCAL : La marque Merard a une caractéristique unique sur le marché : celle de maîtriser sur un même site de production la fabrication des supports, tels que les disques en toile de coton, et des pâtes de polissage constituées d’un liant gras et d’un produit abrasif. Elle connaît tous les aspects du métier de polisseur. L’aboutissement de ce savoir- faire actuel trouve ses racines au début du 20ième siècle sur les terres industrielles du beaujolais dans les métiers de la confection ! À l’origine, la société Merard est un fabricant de tissus et de vêtements industriels dont le savoir-faire est reconnu. Ce qui l’a amenée, plus tard, à la réalisation de supports tels que disques de polissage en toile cousue ou non. Pour l’anecdote, la fabrication des disques de toile cousue a fait l’objet d’un épisode épique dans les années d’après-guerre. Les soldats américains ayant laissé en France d’importants stocks de parachutes, Merard a vite découvert l’intérêt de ces toiles, à savoir la finesse du point de tissage extrêmement resserré et son efficacité incroyable comme support de polissage. Mais ce n’est que dans les années 70 que la société s’est lancée dans la fabrication des pâtes de polissage avec l’acquisition d’un laboratoire spécialisé dans la production de produits abrasifs.

L’OHB : Qu’est-ce qui fait aujourd’hui le succès des pâtes de polissage Merard ?

B. PASCAL : Le travail de polissage se fait en plusieurs étapes en évitant qu’il y ait mélanges de pâtes. À chaque phase correspondent une pâte et un support disque. Le génie des pâtes de polissage Merard tient avant tout à la segmentation ultra-resserrée du calibre des poudres d’abrasifs. C’est cela qui fait le succès de leurs pâtes en bijouterie, notamment dans les phases de finition et de polissage miroir pour lesquelles la granulométrie de l’abrasif est ultra-précise et maîtrisée. Les nouvelles gammes HRLine et Extrem sont là pour le prouver. Tout comme les dernières pâtes liquides utilisées sur les chaines de finition robotisées.

L’OHB : Le polissage est-il un métier de spécialiste ?

B. PASCAL : Absolument, mais la solution produit ne fait pas tout. Il existe beaucoup de supports et de pâtes et la justesse du choix des uns et des autres est en partie le fruit des échanges réalisés par les équipes de TBRP et les équipes d’expertise métiers de la société Merard. Car bien souvent la solution à une problématique de polissage passe par des phases de test dans un laboratoire d’essais. Celui mis à la disposition des équipes de TBRP permet de réaliser des tests pour les sociétés de fabrication avec Tena Butty, les artisans de joaillerie et de haute joaillerie avec Pouget Pellerin ou encore pour les ateliers SAV en HBJO avec Schwartzmann Fisseau Cochot. Dans le showroom de TBRP, situé rue de Montmorency à Paris, il y aura aussi bientôt un pôle de test de polissage où les clients pourront assister à des essais pour choisir leurs solutions de polissage.

L’OHB : Le poste de polissage est souvent décrit comme salissant…

B. PASCAL : Sachant qu’une pâte contient une poudre abrasive et un produit liant, plutôt gras, plus la quantité de liant est importante, plus la pâte laisse des traces au polissage. Là encore, les pâtes Merard se distinguent avec une proportion de matières abrasives supérieure à la plupart des autres fabrications disponibles sur le marché et avec une utilisation moindre en produits liants gras. Cela assure une efficacité accrue des rendements de polissage, des traces résiduelles réduites, et donc un environnement de travail moins sale avec un nettoyage plus aisé. Enfin, bonne nouvelle pour l’avenir, les futures gammes de produits seront à base de liant végétal, tout comme la gamme HRLine.

L’OHB : Les ateliers sont très attachés aux règles de sécurité et à la protection environnementale…

B. PASCAL : Les produits Merard ont tous les attributs d’un produit respectant les règles HSE les plus sévères : depuis la traçabilité jusqu’au lieu de production de chacun des produits utilisés, en passant par l’utilisation exclusive de composants neutres pour l’environnement et ne présentant aucun risque pour la santé. Les pâtes et les produits Merard respectent les règles de sécurité européennes les plus strictes et assurent une utilisation sans risque pour nos polisseuses et polisseurs. Nous avons toutes les raisons d’être fiers et heureux de porter haut l’excellence de cette marque française. M.T.

Contact Tena-Butty : Benoit Pascal
Tél. 06 66 13 41 32
benoit.pascal@tena-butty.com
www.tbrp-group.com/tena-butty.html