Accueil » Bijouterie-Joaillerie » au pays de l'ambre

au pays de l'ambre

L’ambre aux larmes d’or, en plus d’être une matière remplie de mystères, est riche d’histoire. Ses différentes appellations entre “l’Or du Nord”, “l’Or de la Baltique” et autres noms imagés, éveillent l’imagination. Il contient la lumière du monde, et ensorcelle l’Homme depuis l’âge de pierre. Pour certaines civilisations, il possède même des pouvoirs magiques, voire quasi divins. MYTHE Les anciens Baltes, associent son origine à l’histoire malheureuse de Juraté, la déesse des sirènes, fiancée au dieu des Eaux Patrimpas. Elle habitait un palais d’ambre au fond de la mer. Séduite par la beauté et le courage de Kastytis, humble pêcheur qui lançait ses filets aux frontières de son domaine, Juraté oublia tout, l’enleva et le cacha dans son palais. De colère, le maître des Dieux Perkunas, lança sa foudre qui détruisit le palais de Juraté, et tua le beau pêcheur. Condamnée à être enchaînée aux ruines de son palais, Juraté gémit dans la tempête, et pleure des larmes d’ambre limpide que la mer rejette sur la côte, mêlées aux algues. Dans la mythologie grecque, c’est Phaéton, fils du dieu soleil Phébus qui est à l’origine de l’ambre. Il rêvait de conduire le char solaire de son père pendant sa course diurne. Devant l’insistance de son fils, Phébus céda, et lui confia les rennes de son char. Mais les chevaux s’emballèrent et s’approchèrent trop près de la Terre au risque de la brûler. Zeus intervint en foudroyant Phaéton, qui tomba dans un fleuve mystérieux. Devant le chagrin inconsolable de ses soeurs, les dieux les changèrent en arbres, et leurs larmes furent autant de gouttes de résine qui devinrent de l’ambre.