Accueil » Bijouterie-Joaillerie » Majorica – Un retour attendu

Majorica – Un retour attendu

Depuis 120 ans Majorica entretient la magie des perles organiques de Majorque. Malgré quelques années de mise en sommeil, et une restructuration, sa renommée est toujours intacte. La belle au bois dormant a trouvé son prince charmant, et revient rajeunie et plus forte que jamais pour présenter ses nouvelles collections et reconquérir le marché français. Entretien avec Marc-Antoine Breuil – Directeur Général de Majorica L’Officiel Horlogerie & Bijouterie : Marc-Antoine, quel est votre parcours personnel, et qu’est-ce qui vous a amené dans le monde du bijou ? Marc-Antoine Breuil : Pendant plus de 10 ans, j’ai travaillé dans le domaine de la cosmétique et de la beauté, d’abord pour Clarins dans des fonctions de marketing puis pour L’Oréal dans des fonctions de conseil interne. J’intervenais sur des projets commerciaux, de réorganisations, d’ac- Entretien avec Marc-Antoine Breuil Directeur Général de Majorica quisitions un peu partout dans le monde. Après un MBA à l’INSEAD, j’ai poursuivi ma carrière en qualité de directeur de filiale puis de directeur Export et de gestion de marques de parfum sous licence, notamment la marque Agent Provocateur. En 2009, les nouveaux actionnaires de Majorica ont fait appel à moi. Ils ont jugé que mon expérience de direction internationale et de gestion de marques dans le domaine très concurrentiel qu’est le parfum pourrait être utile à une marque en pleine renaissance comme Majorica. L’OHB : Que pensez-vous de cet univers ? De son potentiel ? De ce secteur d’activité très affecté par la crise ? M.A. Breuil : L’univers du bijou est marqué par une tradition et un héritage forts. Il est particulièrement excitant de travailler dans ce secteur d’activité où la charge émotionnelle est très présente et où tout reste à faire en termes de construction de marques. Le monde du bijou a été affecté par la crise, mais la catégorie Argent offre de nombreuses opportunités de développement : c’est un segment en pleine croissance où une marque comme Majorica qui s’appuie sur un produit aussi magique que la perle, a toutes les chances de réussir. La crise a rebattu les cartes entre les différents segments du marché de la bijouterie. A nous d’en profiter. L’OHB : Pourquoi avez-vous repris cette marque espagnole, après sa longue absence du marché français ? M.A. Breuil : Majorica est une marque riche de nombreux atouts. Elle dispose d’une notoriété préétablie, issue de ses 120 ans d’existence et de succès. Son histoire est liée à ses savoirfaire artisanaux et à la qualité irréprochable de ses produits. Son composant phare, la perle, est de nouveau à la mode. De plus, malgré sa longue absence, Majorica a laissé une excellente image sur le marché français, où elle a toute sa place. Les bijoutiers comme les consommateurs ont encore un souvenir ému de cette marque mythique qu’ils attendent avec impatience. A nous de la relancer ! C’est un de mes challenges : reconstruire les positions de Majorica sur le marché français. L’OHB : Dans l’inconscient collectif, Majorica jouit d’une aura très particulière. Comment l’expliquez-vous ? M.A. Breuil : Entre sa longévité, 120 ans, l’excellence de ses produits, et son savoir-faire ancestral et artisanal, Majorica a fait rêver des générations de consommatrices sensibles à la beauté de ses perles organiques. La transmission de ce patrimoine, d’une génération à l’autre de femmes élégantes, est sans doute à l’origine de cette magie que dégage la marque. L’OHB : Comment allez-vous repositionner la marque auprès des détaillants français ? M.A. Breuil : Majorica revient sur le marché français comme une marque de bijoux en argent, avec des codes plus mode, plus design, plus glamour, tout en préservant son héritage de qualité et d’élégance. Implantés à Barcelone, une ville majeure d’art et de création, nous nous sommes entourés depuis quelques années d’une équipe de designers à la créativité sans cesse en ébullition, pour produire deux collections annuelles. L’OHB : Vous avez une politique internationale très structurée : que représente le marché français dans votre stratégie mondiale ? M.A. Breuil : Nos marchés principaux sont l’Espagne, les Etats-Unis où nous avons notre propre filiale et une présence dans les 300 plus beaux grands magasins du pays. Depuis la reprise de la marque, nous avons investi avec succès le marché russe, où nous avons déjà ouvert avec un partenaire une vingtaine de boutiques. Mais il était indispensable de reconquérir le marché français, patrimoine de la mode et du bijou. La femme française, raffinée et très sensible à la qualité et à la création, reste une cible incontournable pour une marque européenne comme la notre. L’OHB : Quels sont vos produits phare pour répondre à la demande des détaillants français ? M.A. Breuil : Nous avons mis au point une collection adaptée au marché français, que nous présenterons à Printor en février. Elle va de l’intemporel au plus moderne en jouant sur les mélanges de matières, cuir, argent et pierres et bien sûr nos perles organiques, tout en respectant un rapport qualité/prix optimal. L’OHB : Quels sont les salons majeurs auxquels vous allez participer en 2011 ? M.A. Breuil : Nos clients pourront nous retrouver en 2011 sur les salons de Print’or à Lyon en février et de Bâle en mars. Nous participerons également aux salons d’Orlando en Floride, de Las Vegas, et de Cannes. L’OHB : Que pensez-vous pouvoir apporter à Majorica ? M.A. Breuil : Mon expérience de la construction et du développement international de marques. Notre but est de faire de Majorica un acteur majeur du bijou argent. L’OHB : Quelle image de la marque Majorica voulez-vous véhiculer ? M.A. Breuil : Majorica se distingue par son histoire fabuleuse qui a donné naissance à une perle de renom, par l’élégance de ses collections et la qualité de ses bijoux. Depuis plusieurs années Majorica a pris, avec un grand succès, un tournant plus glamour, empreint de modernité et de créativité. Majorica est la somme de tout cela. L’OHB : Quel sentiment éprouvezvous devant une marque comme Majorica ? M.A. Breuil : Majorica me passionne par son histoire, ses savoir-faire artisanaux, sa créativité et son potentiel de développement. Majorica appartient véritablement au patrimoine culturel espagnol. Son histoire est notamment liée à la famille royale espagnole à travers ses mariages et célébrations et ce jusqu’aux nouvelles générations. Majorica contribue au rayonnement de l’Espagne dans le monde. C’est un honneur pour moi d’avoir été choisi pour diriger cette entreprise.