Accueil » Bijouterie-Joaillerie » HOEHL’S : LE CHANT DE LA TERRE

HOEHL’S : LE CHANT DE LA TERRE

HOEHL’S : LE CHANT DE LA TERRE
Les créations de la jeune marque Hoehl’s sont inspirées des bienfaits
prodigués par la Nature, comme si la terre conférait naturellement un pouvoir intrinsèque aux pierres, comme un chant de la terre silencieux contenu dans la matière. L’OHB a rencontré Sophie Hoehlinger, la fondatrice de Hoehl’s.
Une influence subtile

Après avoir passé une vingtaine d’années dans le domaine de la santé, Sophie Hoehlinger se tourne vers sa passion, la lithothérapie. Elle en est persuadée, notre corps et notre esprit sont sensibles à l’influence subtile des minéraux et des cristaux au niveau émotionnel, mental et spirituel. Créativité, harmonie, apaisement, énergie, protection sont les 5 vertus sur lesquelles agissent les pierres, ces dons de la terre.

C’est autour de ces vertus que la créatrice a imaginé ses bijoux. Pour cela, il faut que les pierres soient peu manipulées par la main de l’homme. Sophie Hoehlinger ne taille aucune de ses pierres, elle magnifie leur beauté naturelle. Quand elle vend un bijou, elle avoue le « confier » à sa cliente, comme on confierait un enfant, pour que la pierre lui apporte le meilleur.

Des pierres uniques

Pour recevoir ses petits trésors de pierre, Sophie a demandé au designer Frédéric Mané d’inventer des bijoux écrins. Les minuscules sculptures d’or et de diamants imaginées par Frédéric évoquent la vertu de la pierre : une goutte d’eau, apaisante, pour l’émeraude, les volutes aériennes de la créativité pour la tanzanite et l’opale bleue ou encore la chaîne ADN pour l’harmonie, symbolisée par l’aigue-marine. Les motifs d’or embrassent, enserrent à peine les pierres pour laisser vibrer toute la matière, toute la lumière. Il y a un équilibre parfait, dans la forme, comme dans l’esprit,
entre la silhouette élancée des pierres et leur coiffe d’or.

Un luxe plus intimiste

Hoehl’s s’inscrit dans cette lignée de joailliers avant-gardistes qui redonnent à la pierre sa pureté, son importance, en soulignent l’essence et la forme brute. Cette tendance se dessine depuis quelques an nées, notamment avec des maisons qui utilisent des diamants bruts à peine polis. Ces choix trouvent leur ancrage dans le retour vers un luxe plus discret, plus intimiste, comme s’il était réservé aux connaisseurs.

Avec un mathématicien et un ingénieur, Sophie Hoehlinger prépare sa prochaine et étonnante collection. Si elle arrive à bout de sa complexe arithmétique de l’or, elle va certainement faire parler d’elle… I.H.

Hoehl’s est distribué en exclusivité chez Mad Lords, 316 rue Saint Honoré à Paris.

Leave a reply