Accueil » Bijouterie-Joaillerie » Bijoux CN Paris : Au service des détaillants pour booster les ventes

Bijoux CN Paris : Au service des détaillants pour booster les ventes

Bijoux CN Paris : Au service des détaillants pour booster les ventes
Bijoux CN poursuit sa phase de croissance. La société continue avec régularité sa progression, étoffe ses équipes, veille sur l’évolution d’Ana & Cha la jeune ligne de Bijoux CN et entame de nouveaux projets. Entretien avec François Baylet, Directeur commercial de Bijoux CN Paris.
L’OFFICIEL HORLOGERIE & BIJOUTERIE : Comment gérez-vous le succès et votre expansion régulière ?

FRANÇOIS BAYLET : Nous sommes très heureux du succès de Bijoux CN mais il faut gérer la croissance. Afin de poursuivre efficacement notre progression, nous avons pris la décision d’embaucher un analyste. Son travail consiste à prendre de la distance, analyser les résultats, vérifier tous les indicateurs, afin de lancer des alertes s’il faut ajuster notre stratégie et apporter des modifications dans les décisions prises. A ce stade de notre progression, il est important de prendre du recul afin de s’engager dans la bonne direction.

L’OHB : Sur quelle marque lancez-vous ces analyses ?

F. BAYLET : Les analyses sont surtout importantes avec Ana & Cha, car cette marque est essentiellement vendue en BtoC et nous avons besoin d’identifier notre cible. Ana & Cha n’est pas simplement distribuée chez les bijoutiers mais elle est également proposée en ligne.

L’OHB : Est-ce que vous vendez les mêmes pièces quel que soit le réseau de distribution ?

F. BAYLET : Non pas du tout. Chez les détaillants nous vendons plutôt les plus belles pièces de la collection, tandis que les bijoux mode et coup de cœur sont sélectionnés via internet. Mais les deux modes de distribution sont très complémentaires. La vente est une véritable alchimie, très sensible, qui tient à chaque fois à un fil.

L’OHB : Comment se développe la marque Ana & Cha ?

F. BAYLET : Elle est en progression. Nous avons amélioré son site internet, travaillé sur sa nouvelle collection « WAKE ME UP » et sur son nouveau présentoir qui reprend l’univers solaire et joyeux de la marque. Avec ses plateaux en rotin, ses finitions en laiton brossé, ses présentoirs en laque aux couleurs vives et ses supports dédiés à la ligne de boucles d’oreilles unitaires « side by side », elle accroche le regard.

L’OHB : Quelle clientèle et quel marché attire-t-elle ?

F. BAYLET : Ana & Cha, portée par une clientèle chic, élégante, trentenaire, répond en majorité aux attentes du marché français.

L’OHB : Les PLV sont-elles faciles à adapter chez les détaillants ?

F. BAYLET : Oui car elles sont modulables selon les points de vente. Une fois livrées, elles sont faciles à monter, mais nous suivons le client et dispensons des directives précises pour la mise en place des produits afin d’obtenir les meilleurs résultats. Nous assurons un suivi merchandising pour conserver l’efficacité de l’ensemble.

L’OHB : Comment se sont déroulés les salons de septembre ?

F. BAYLET : Les clients nous ont réservé un bon accueil à Bijorhca et aux Journées d’Achats. L’activité a été particulièrement dense pendant les journées d’Achats. Quant à Vicenza, un salon très dynamique, nous avons développé des contacts de bonne qualité. Actuellement l’activité est très intense malgré une conjoncture tendue.

L’OHB : Vous êtes en pleine préparation de Noël ?

F. BAYLET : Effectivement. Nous avons lancé notre catalogue de fin d’année, composé de 76 pages et de 650 nouveaux modèles. Nos designers ont mis l’accent sur la petite joaillerie blanche, toujours classique, mais aussi sur la couleur. Nous avons travaillé les portés «mode», avec des baguettes, des navettes, des boucles d’oreilles pendantes et plus de bagues. Pour Bijoux CN, le prix, très important, doit rester accessible et nous sommes très fiers de nos colliers en argent à 60 euros.

L’OHB : Le vert commence à envahir les collections.

F. BAYLET : Absolument. Le vert émeraude avec ses tonalités profondes a pris sa place dans les collections, mais le bleu classique reste omniprésent. Les maillons inspirés des années 80 s’invitent sur les bijoux, et composent de très beaux tours de doigt. Les pavages, les motifs géométriques, les formes croisées, bombées, torsadées, les chaînes aux larges maillons et aux anneaux martelés donnent beaucoup de chic aux créations. Les lignes sont très vivantes, animées de pampilles et agrémentées de longues boucles d’oreilles. Les perles d’eau douce reviennent également dans les collections. Les hommes ne sont pas en reste, et nous avons développé une collection masculine en argent composée de joncs en argent oxydé et vieilli qui plaît beaucoup. Pour Noël, nous avons eu envie de donner un coup de jeune à nos collections, de revisiter les classiques sous un prisme tonique, très frais et très féminin. Les lignes très modernes côtoient des formes délicates, les sertis clos montés sur chaînes se glissent au doigt tandis que les maillons pavés ornent les anneaux et forment des bagues très modernes.

L’OHB : Avez-vous de nouveaux projets pour 2023 ?

F. BAYLET : Bien sûr. Nous commençons 2023 avec les salons des Journées d’Achats, Bijorcha, et Vicenzaoro. Puis nous entamerons nos nouveaux projets dont nous vous confierons la teneur très bientôt. N.K.

www.bijouxcn.com

Leave a reply