Accueil » Bijouterie-Joaillerie » L’AFFINAGE : UNE ACTIVITÉ MAJEURE CHEZ COOKSON-CLAL

L’AFFINAGE : UNE ACTIVITÉ MAJEURE CHEZ COOKSON-CLAL

L’AFFINAGE : UNE ACTIVITÉ MAJEURE CHEZ COOKSON-CLAL
Expert du traitement des métaux précieux depuis plus de 200 ans et leader sur le marché français, Cookson-CLAL est un acteur incontournable du domaine de la bijouterie-horlogerie-joaillerie.

Récupération des déchets, analyse, affinage, transformation constituent l’activité majeure de Cookson-CLAL qui maîtrise toute la chaîne de traitement des métaux précieux, sans oublier le conseil et l’accompagnement de ses clients. Spécialiste de cette activité, il domine chaque étape et s’adapte à toutes les innovations techniques pour leur offrir un service d’excellence. Premier affineur de France depuis 1834, il offre à ses clients un service complet et rapide du traitement et du rachat des métaux précieux.

L’OFFICIEL HORLOGERIE & BIJOUTERIE : Comment traitez-vous les métaux précieux ?

COOKSON-CLAL : Nous travaillons tous les métaux précieux sous forme de lot, du plus petit au plus important. Une fois récupérés, les lots sont traités un par un, identifiés et numérotés pour conserver la traçabilité. Puis ils sont homogénéisés avant d’être analysés. Une fois l’analyse réalisée, le métal peut être affiné. Après restitution des métaux fins sur le compte poids du client, le métal peut être valorisé et restitué sous différentes formes, des métaux fins, aux grenailles ou aux apprêts. Le choix est large et correspond aux besoins de nos clients bijoutiers, joailliers ou horlogers. S’ils le souhaitent, nous leur proposons également une avance financière sur le poids d’or.

L’OHB : Travailler lot par lot est-il important ?

COOKSON-CLAL : C’est primordial. Chaque client est traité séparément et nous apportons une vigilance particulière à la traçabilité et à la transparence de nos prestations. A la réception du lot dans nos agences, nous lui attribuons un numéro afin de l’anonymiser, puis de suivre son traitement jusqu’au résultat de son analyse.

L’OHB : En quoi consiste l’affinage ?

COOKSON-CLAL : Le but du processus d’affinage est d’extraire et de séparer les métaux précieux en les amenant à un très haut degré de pureté. C’est une activité très ancienne, déjà pratiquée dans l’antiquité. Aujourd’hui bien entendu les techniques ont évolué, et avec nos 200 ans d’expérience, nous assurons un affinage de haute qualité. Très sensible à la protection de l’environnement, Cookson-CLAL réalise un affinage écologique et responsable avec un taux de rentabilité élevé.

L’OHB : Quels métaux traitez-vous ?

COOKSON-CLAL : Nous affinons tous les métaux précieux. L’or, mais aussi le platine, l’argent, le palladium et le rhodium.

L’OHB : Quels types de déchets traitez-vous ?

COOKSON-CLAL : Nous traitons tous les déchets, sous toutes leurs formes : les broutilles, les limailles, les balayures que l’on trouve dans la boue d’évier, sur les chiffons ou sur les brosses, les résidus de fonderie, les bains d’acide, les rénovations d’atelier…. Nous traitons même les poussières d’or car elles se logent partout, on en retrouve dans les moquettes et les conduits d’aspiration. Etant donné la valeur actuelle de l’or, nous conseillons à nos clients de les récupérer régulièrement.

L’OHB : L’augmentation du cours de l’or a-t-elle une répercussion sur votre travail ?

COOKSON-CLAL : En 20 ans, le cours de l’or a subi une évolution fulgurante, passant de 7 000 euros le kg en 2002 à près de 50 000 euros aujourd’hui. Avec la crise sanitaire, le métal précieux est plus que jamais une valeur refuge. Cette hausse implique forcément une attention encore plus grande des bijoutiers à la bonne récupération de leur métal. Ils se tournent alors naturellement vers nous.

L’OHB : Avez-vous développé des expertises spécifiques pour faciliter la fonte et l’affinage ?

COOKSON-CLAL : Dans le cadre de notre politique d’amélioration RSE, nous nous intéressons à tout procédé ou produit innovant, plus respectueux de l’environnement. Nous investissons en R & D et innovons sans cesse dans nos processus d’affinage pour améliorer notre performance économique et technique. C’est l’un des avantages d’être membre d’un groupe d’envergure Européenne. Par exemple, le service de dessertissage chimique permet de mieux valoriser les déchets en récupérant les métaux précieux et les pierres. Selon un procédé d’attaque à l’acide, cette technique permet de récupérer sans les altérer, les pierres précieuses serties sur les bijoux, évitant ainsi de les passer à la fonte. Les métaux récupérés sont crédités sur le compte-poids ou rachetés. Les pierres sont restituées. Cookson-CLAL est capable de réaliser un desserti chimique à partir d’un seul bijou. Ce procédé n’est donc pas réservé aux grandes quantités et est donc accessible à tous les bijoutiers.

L’OHB : Quel service supplémentaire apportez-vous à vos clients ?

COOKSON-CLAL : Le conseil est un pan essentiel de notre activité. Fort de nos 200 ans d’expertise et de notre compétence technique interne, nous avons la capacité de suivre et de conseiller nos clients, avec lesquels nous entretenons une relation privilégiée.

L’OHB : Avez-vous prévu de participer à des salons ?

COOKSON-CLAL : Nous participerons au prochain salon Fashion Paris 2021 qui se déroulera Place Vendôme en septembre. N.K.

https://www.cookson-clal.com/affinage

Leave a reply