Accueil » Bijouterie-Joaillerie » A.AUGIS De la médaille d’amour à LIU.JO Luxury

A.AUGIS De la médaille d’amour à LIU.JO Luxury

La maison Augis prend en charge la distribution de la marque LIU.JO luxury pour la France ; la marque italienne de prêt à porter qui a conquis les fans de mode dans le monde entier. Succès garanti !

L’Officiel Horlogerie & Bijouterie : Augis est une « vieille maison » plus que centenaire – au sens noble – qui sait s’adapter aux grandes tendances. La « médaille d’amour » fut le premier succès, d’autres suivirent, et Augis est toujours leader dans son secteur.
Frank Augis : « La médaille d’amour » a été créée et lancée par mon arrière grand-père au début des années 1900. Nous en continuons la fabrication, elle est identifiable avec un « + » en diamant et un « – » en rubis qui symbolisent la phrase d’un poème : « car vois-tu, chaque jour, je t’aime davantage, aujourd’hui plus qu’hier et bien moins que demain. » Cette médaille s’est vendue à des millions d’exemplaires en Europe. Et nous sommes toujours leader dans le segment du pendentif et de la médaille de naissance.

L’OHB : Vous dites « médaille de naissance » et non « médaille de baptême ».
F. Augis : Nous fabriquons toujours du pendentif « religieux » et de la médaille « religieuse », mais il s’agit d’un segment décroissant dans notre métier ; le « religieux » n’est plus un élément culturel dominant. Cependant, la France possède un taux de natalité élevé. La naissance et le mariage sont deux secteurs qui fonctionnent très bien chez les bijoutiers et pour cette raison nous sommes devenus généralistes des bijoux de naissance.

L’OHB : En plus d’un siècle, la maison Augis doit posséder des outils qui sont de vrais trésors ?
F. Augis : Nous étions « éditeur », comme l’on disait à l’époque, des artistes sculptaient nos modèles que nous reproduisions ensuite ; nous avons conservé l’ensemble des outils qui restent un patrimoine exceptionnel.

L’OHB : Les outils ont évolué et la maison reste toujours aussi reconnue pour sa qualité.
F. Augis : Augis est réputée pour la qualité de sa « frappe », nous utilisons des presses qui garantissent un résultat de haute qualité, grâce à des pressions de 50 tonnes, 200 tonnes, suivant les matériaux. Le savoir-faire de la maison, c’est l’alliance des outils de haute qualité et la grande précision des hommes et femmes de nos ateliers.

L’OHB : La hausse constante du prix de l’or vous a-t-elle contraint à des choix d’autres métaux ?
F. Augis : Nous sommes moins touchés par la hausse des métaux précieux, grâce à nos procédés « semi-industriels » qui nous permettent de fabriquer nos propres outillages pour réaliser des séries importantes. Mais Augis s’est adaptée d’un point de vue sociologique et économique, en développant des gammes en or et acier, sans oublier le 9 carats. La « crise » de l’or favorise de nouveaux marchés et de nouvelles tendances.

L’OHB : Quelles sont les tendances dans votre segment ?
F. Augis : Les collections doivent être dynamiques, le design prend une place essentielle et les couleurs s’imposent aujourd’hui. Les nouvelles techniques offrent de nombreuses possibilités de coloration des métaux dont nos gammes se parent.

L’OHB : Quels sont vos projets ?
F. Augis : Nous allons élargir les gammes de produits autour de l’enfant, c’est-à-dire passer du pendentif et de la médaille à des collections de bijoux plus larges, mais aussi ouvrir celles-ci aux jeunes femmes. Nous avons choisi la marque très prometteuse LIU. JO, la marque italienne de prêt à porter qui a conquis les fans de mode dans le monde entier. Il s’agit de collections en argent conçues et fabriquées entièrement en Italie. Une licence a été concédée au groupe Nardelli pour créer une collection complète LIU. JO luxury enfant et adulte que nous allons distribuer en France.

L’OHB : A quand le lancement ?
F. Augis : Début septembre, nous seront présents à Eclat de Mode, puis notre force commerciale prendra le relais, appuyée par notre site – www.augis.com – qui monte en puissance. Nous avons réalisé, dernièrement, un mailing vers nos détaillants et le nombre d’abonnements au site a été impressionnant. Le web assure un relais permanent pour nos clients qui sont informés des nouveautés, des prix, etc ; ils peuvent aussi y passer leurs commandes.

L’OHB : De plus Augis est déjà très bien implantée chez les détaillants bijoutiers.
F. Augis : Oui et nous avons choisi LIU. JO qui est une marque pour le détaillant bijoutier traditionnel. Elle est qualitative et apporte aussi un formidable packaging et, plus généralement, tous les outils marketing pour développer une marque de qualité. Rien n’est oublié. Le bijoutier a besoin de ces éléments vitaux qui dynamisent une collection. Nous tiendrons, avec ces nouvelles collections, la même qualité et le même engagement, deux points qui nous ont apporté la reconnaissance des détaillants bijoutiers.